Il pleut en amour

Auteur : Richard Brautigan

Il pleut en amour

Traduit de l’américain et présenté par Frédéric Lasaygues et Nicolas Richard

Ces textes sont des instantanés de vécu, des historiettes métaphysiques dues à un virtuose de la dérision qui aimait indistinctement Baudelaire, Ambrose Bierce, le Grateful Dead, les winchesters et le whisky. Brautigan concevait la poésie comme le roman, et vice versa. Il envisageait la gueule de bois comme un objet de l’artisanat populaire. Il fait surtout partie de ce cercle restreint d’écrivains qui ont arpenté infatigablement la Grande prairie du Rêve américain à cheval entre Le Bateau ivre et le big-bang rock des sixties. Il restera pour toujours ce surréaliste à la fois farceur et tragique qui mitonnait l’humour à feu doux, même si la mort le hantait.

96 p. - 14 x 21 ,5 - Mise en page de Raphaël Caussimon - 13 € -ISBN 2-85920-308-7

Paru le 1er mai 2003

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Olivier Barbarant

Essais de voix malgré le vent

Voilà dix ans que je tente passer la rampe sans trop forcer les choses ni les mots gaspillés
Tant que faire se peut à éviter les coups de glotte ou le leurre d’en rajouter
Dix ans à prendre les pages pour cet étrange mégaphone où le murmure porte au loin sans briser si possible sa première douceur
À croire qu’avec le livre ouvert c’est le frisson qui se propage et qui peut-être se survit

Dix ans à vous prêter entre mon corps et l’ombre ce bruit de branche agitée qu’un jour vous aussi avez entendu
Sans toujours songer à le dire si bien que je le fais pour vous
Rêvant des phrases et formes de remords comme une mûre dans les ronces
Rompant lentement le silence jusqu’à nos lèvres écorchées
Pour faire place au peu de jours de vous à moi qui nous rassemble.

Essais de voix malgré le vent, Éditions Champ Vallon, 2004.