Ici dans ça

Auteur : Mathieu Brosseau

Ici dans ça

Ici, ici par l’impossibilité de voir, ici par la scission du voir, tu te rappelles de la confusion liée au sommeil, à son manque, tu te rappelles de la bête, celle qui s’effondre dans la masse de ne plus voir, de l’absence de vision, la bête d’action, le çaction, toutes ces possibilités de sutures entrelaçantes, celles qui nouent le silence agissant à l’absence trouée du soi passivé, masse mouvante, masse de terre qui prend forme et sort du sol, sort de l’eau maternelle, qui sort d’on ne sait où, de l’absence en devenir, FERME-LES YEUX, CONCENTRE-TOI, VOIS L’EAU, VOIS LE CRI PREMIER, VOIS LES SONS AQUATIQUES D’AVANT-NAÎTRE, FAUT-IL SE METTRE A DÉNAÎTRE, QUE FERAI-JE DE MA PROPRE NAISSANCE ?

Paru le 1er juin 2013

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.