Hors Saison

C’est sous cette bannière que Le Printemps des Poètes se déploie en toutes saisons. Les formes varient selon les partenariats et les lieux (lectures, rencontres, ateliers, résidences, sélection d’ouvrages, prix, créations inédites, campagnes d’affichage poétique dans les transports en commun…) Sans oublier les outils numériques qui font du site internet du Printemps des Poètes un centre de documentation et de ses réseaux sociaux un espace de diffusion et de culture en partage.

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Hymne à la beauté

L’éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
L’amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l’air d’un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l’enfer, qu’importe,
Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
Si ton œil, ton souris, ton pied, m’ouvrent la porte
D’un Infini que j’aime et n’ai jamais connu ?

Charles Baudelaire, 1821-1867, « Hymne à la beauté », Les Fleurs du mal , 1857.