Haïku, cet autre monde de Richard Wright

Haïku, cet autre monde de Richard Wright

Introduction de Julia Wright, traduction de Patrick Blanche.

C’est à la fin de sa vie que Richard Wright s’est pris de passion pour le haïku. Il en a écrit 4000 avant de sélectionner les 817 qu’il préférait et qui constituent ce recueil.

"Même le chat sourit
Quand la poule renverse sa tête
Pour avaler l’eau.
Après la parade
Aux roulements de tambour
Les arbres s’éloignent."

Paru le 1er avril 2009

Éditeur : La table ronde

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.