Groupuscules du vertige de Kang Byung Ki

Groupuscules du vertige de Kang Byung Ki

"7.
Je vagabonde au temps des nouvelles reliques. Et je reste de moi des paquetages défaits, hère d’être tumescent du réel. A ne pouvoir penser. Je veux dire : surgir auréolé d’un travail de cisailles. A ne pouvoir jouir du laminage des plaies, à l’impact de savoir que l’impact a touché. Mais l’espace de l’espace est troué d’hourvaris."

Paru le 1er septembre 2010

Éditeur : Le Cormier

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Anna Akhmatova

Poèmes

Au seuil du printemps, il est certains jours
Où la prairie se repose sous la neige dense,
Où les arbres font un bruit gai et sec,
Où le vent tiède est tendre et moelleux,
Où le corps s’étonne de sa légèreté,
Où l’on ne reconnaît plus sa maison,
Où la chanson qui déjà lassait
On la chante avec émoi, comme neuve.

Printemps 1915
Slepnévo

Anna Akhmatova, Poèmes, traduit du russe par Claude Frioux, Éditions Librairie du Globe, 1993.