Gros Textes

Contact

Place du village

05380

Châteauroux Les Alpes

D'infinis petits riens de François Xavier Farine

1er septembre 2012

D’infinis petits riens de François Xavier Farine

"Ce matin,
les nuages se mêlent aux fumées noires
des usines qui viennent lécher les murs
des immeubles en réhabilitation.
Aucune âme
qui vive
dans ce paysage de tubulures industrielles, étranglé
dans son abandon et sa laideur caractéristique.
Parfois - vif - un cycliste passe…"

Faits divers d'hiver

1er septembre 2012

Faits divers d’hiver

"Voici quelques uns de ce faits divers dont on dit
tant de mal, et qui sont pourtant au coeur de
notre vie.
Plusieurs faits divers ces derniers jours m’ont
impressionné. L’un s’est envolé. Cela me
reviendra peut-être, si je laisse dériver mes
souvenirs sur cette pente. Cela montre au moins
l’importance à en établir le relevé. Car la vie -
la vraie vie - ne se fait pas à coup d’épopée. La
vie - la vraie vie - est en (…)

Pourquoi pas 2005

1er juin 2012

Pourquoi pas 2005

"ils sont là
au milieu des mots
des tas de mots sur papier
trop de papier à mots
de l’air"

Vivre quand même parce que c'est comme ça

1er juin 2012

Vivre quand même parce que c’est comme ça

Livre
Matin
les yeux ouverts s’ouvrent sur le livre
Nuit
les yeux se ferment après lui
Rien avant rien après
le jour commence le jour finit
Première parole
dernier mot
le livre s’ouvre se referme
un jour est accompli
Matin
le regard se lave
rien n’est vu avant
Soir
la parole ouvre
l’oeil du dedans
Ainsi la Vie"

La meilleur cachette c'était nous de Jean-Michel Robert

1er mai 2012

La meilleur cachette c’était nous de Jean-Michel Robert

Age de pierre
bien sûr tout commence
au frottement des silex
il était une fois
l’impatience de la nuit
une étincelle
pour incendier
l’homme apprit
à réchauffer son corps
et à faire cuire ses dieux

Trac

1er avril 2012

Trac

Je voudrais refaire ma vie avec un bateau sans rien défaire juste un peu les mots en jeter par-dessus bord

On passe à quelque chose

1er février 2012

On passe à quelque chose

Une maison à plusieurs étages
Des lits surexposés
Une maison à étages implique
Des calculs compliqués
Des équilibres à improviser
Le nombre d’étages est à recalculer Sans cesse
ÇA NE TIENT PAS BIEN

Les acteurs saluent
Des milliers de touristes à leur balcon
Applaudissent à tout rompre
Ils ont bien aimé
Ils aiment bien tout
VOUS VOYEZ ?

La bonne cause

1er janvier 2012

La bonne cause

"Ce qui t’importe qui soit dit
Ce que tu croyais ne jamais entendre
Ce que tu n’oses avouer
Ce que tu ne pensais pas pouvoir se formuler
Un poète l’a dit
Ou le dira"

Complice du silence

1er février 2011

Complice du silence

"Comme le bourgeon
le poème
éclot dans le silence
d’une montée de sève"

Poème
de l’instant

Poème inédit d’Anita Conti

Pourrais-tu ignorer
Que chaque jour, Pour Toi,
un ciel entier s’éclaire ?

À Tous les pas de cet élan
qu’est notre vie
À tous les jeux de cette rage
J’ai ouvert les bras
Et gémi

Et sur le grand vent refermé,
Au long des temps
Mes bras heureux brûlent encore
De leur désir.

Anita Conti, 4 janvier 1994, à Fécamp, Inédit.