Grand Prix national de Poésie

Créé en 1981 par le ministère de la Culture et de la Communication, le Grand Prix national de la poésie a récompensé chaque année, jusqu’en 1996, un poète de langue française pour l’ensemble de son œuvre. Il a été réinstitué en 2012.

Site internet

Lauréats :

  • 1981 - Francis Ponge
  • 1982 - Aimé Césaire
  • 1983 - André du Bouchet
  • 1984 - Eugène Guillevic
  • 1985 - André Frénaud
  • 1986 - Jean Tortel
  • 1987 - Edmond Jabès
  • 1988 - Jacques Dupin
  • 1989 - Michel Deguy
  • 1990 - Jacques Roubaud
  • 1991 - Bernard Heidsieck
  • 1992 - Bernard Noël
  • 1993 - Yves Bonnefoy
  • 1994 - Lorand Gaspar
  • 1995 - Philippe Jaccottet
  • 1996 - Dominique Fourcade
  • 1997 - non décerné
  • 1998 - intégré dans le Grand prix national des lettres
  • 2012 - Anne Perrier
  • 2013 - Claude Vigée
  • 2017 - Franck Venaille

Poème
de l’instant

L’Impossible

La poésie révèle un pouvoir de l’inconnu. Mais l’inconnu n’est qu’un vide insignifiant, s’il n’est pas l’objet d’un désir. La poésie est moyen terme, elle dérobe le connu dans l’inconnu : elle est l’inconnu paré des couleurs aveuglantes et de l’apparence d’un soleil.

Ébloui de mille figures où se composent l’ennui, l’impatience et l’amour. Maintenant mon désir n’a qu’un objet : l’au-delà de ces mille figures de la nuit.

Georges Bataille, L’Impossible, Éditions de Minuit, 1962.