Gestuaire des sports

Auteur : Charles Dobzynski

<i>Gestuaire des sports</i>

Le poète Charles Dobzynski s’est engagé dans une entreprise hors du commun : consacrer un grand livre, au souffle épique, à l’ensemble des pratiques sportives olympiques.
Rares sont les poètes, français et contemporains, à s’être aventurés sur ce terrain. Charles Dobzynski va, avec un beau sens de la provocation, au-devant de cette rencontre inhabituelle ; et de cette confrontation entre le corps en mouvement et le verbe poétique naissent des images heureuses et inattendues, de vraies gerbes de métaphores qui renouvellent le langage poétique en élargissant sa sphère d’action. Cet hommage au geste sportif, à l’exploit des héros du stade et de la piste, par lequel le poète rejoint la passion populaire, n’est pas exempt d’humour, ni parfois de verve satirique à l’égard de certaines dérives du sport spectacle et marchandise.

Paru le 1er octobre 2006

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.