Gérard Titus-Carmel

Gérard Titus-Carmel est né en 1942, il s’initie très tôt à l’Art moderne après des études à l’école Boulle et se passionne pour le surréalisme et la poésie.
Dès ses premières expositions, dans les années soixante, ses toiles et ses dessins, ses lithographies et ses gravures révèlent un goût puissant pour la littérature, comme en témoignent aussi les titres et les dédicaces de ses tableaux, volontiers voués aux grands romantiques, tel Young ou Coleridge. Il commence par illustrer des poètes qu’il aime, de Jacques Dupin à Philippe Jaccottet, avant de donner ses propres recueils de poèmes, qu’il enlumine souvent, en des livres rares, tout en publiant des réflexions sur la peinture (Elle bouge encore…, Actes Sud, 1992).

Bibliographie

Sa production poétique est tout aussi importante.

  • La Tombée, Fata Morgana, 1987.
  • L’Entrevue, Brandes, 1988.
  • Le Motif du fleuve, Fata Morgana, 1990.
  • Instance de l’orée, Fata Morgana, 1990.
  • Forge, Brandes, 1991.
  • Feuillets détachés des saisons, Brandes, 1991.
  • Gris de Payne, Fata Morgana, 1994.
  • Obstinante, Brandes, 1995.
  • Ceci posé, Fata Morgana, 1996.
  • Nielles, La Main courante, 1997.
  • De Corps et de buée, Éditions Voix/Richard Meier, 1997.
  • La Rive en effet, Obsidiane, 2000.
  • Demeurant, Obsidiane, 2001.
  • Ici rien n’est présent, Champ Vallon, 2003.
  • Manière de sombre, Obsidiane, 2004.
  • Jungle (non-lieu), VVV Editions, Halifax, 2005.
  • Seul tenant, Champ Vallon, 2006.
  • La Nuit au corps, Fata Morgana, 2010
  • L’Ordre des jours, Champ Vallon, 2010

    Livres illustrés à tirage limité
    Légende, Brandes, 1992.
    Vagho, Université de Valenciennes, coll. "Terre d’ombre", 1993.
    Coupes réglées, éditions Jannink, 1999.
    Essais, écrits sur l’art, autres
    Joaquin’s Love Affair, Éricart, 1971.
    The Pocket Size Tlingit Coffin, Baudoin Lebon/SMI, 1976.
    Le Casque de Nikko, Daniel Lelong Éditeur, coll. "Repères", 1984.
    Temps de parole, L’Échoppe, coll. "Envois", 1986.
    Quatre images mémorables, Éditions de la Nbj, Montréal, 1987.
    Lumières, précédé de Point de chute, L’échoppe, 1988.
    Ombre portée, L’Échoppe, coll. "Envois", 1989.
    L’Indolente d’Orsay, L’échoppe, 1990.
    Notes d’atelier & autres textes de la contre-allée, Plon,
    coll. "Carnets", 1990.
    La Leçon du miroir, L’Échoppe, 1992.
    "Elle bouge encore ?", Actes Sud, 1992.
    Premier sang, L’échoppe, 1994.
    L’Élancement. Éloge de Hart Crane, Le Seuil, coll. "Fiction & Cie", 1998.
    101 Questions posées au pérégrin, L’Etoile des limites, 2001.
    Epars, Le Temps qu’il fait, 2003.
    Gustave Roud. Une solitude dans les saisons, Jean-Michel Place/Poésie, 2005.

  • Dernières parutions

    Auteurs en relation