Gérard Cléry, approches

Gérard Cléry, approches

Marie-Josée Christien, qui a conçu la collection, propose de découvrir Gérard Cléry, salué par ses pairs dès la parution de son premier livre en 1966 et remarqué depuis par les critiques de tous horizons. Poète, critique et traducteur (notamment du groupe chilien Quilapayun), il vit dans le Finistère depuis 2006 et s’est installé à Quimper en 2010. Depuis les années 60, il pratique la lecture publique de poésie et fait actuellement partie du groupe « Les Souffleurs de vers ». Il fait partie des organisateurs des rencontres-lectures « Les rendez-vous de Max » à Quimper, dans la maison d’enfance de Max Jacob. Marqué par la guerre d’Algérie, il a côtoyé plusieurs mouvements poétiques (notamment « Action poétique ») tout en gardant sa farouche indépendance.

Paru le 1er septembre 2015

Éditeur : Spered Gouez

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Georges Didi-Huberman

Survivance des lucioles

Les lucioles, il ne tient qu’à nous de ne pas les voir disparaître. Or, nous devons pour cela, assumer nous-mêmes la liberté du mouvement, le retrait qui ne soit pas repli, la force diagonale, la faculté de faire apparaître des parcelles d’humanité, le désir indestructible. Nous devons donc nous-mêmes - en retrait du règne et de la gloire, dans la brèche ouverte entre le passé et le futur - devenir des lucioles et reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs émises, de danses malgré tout, de pensée à transmettre. Dire oui dans la nuit traversée de lueurs, et ne pas se contenter de décrire le non de la lumière qui nous aveugle.

Georges Didi-Huberman, Survivance des lucioles, Éditions de Minuit, 2009.