Georges Moustaki par Cécile Barthélémy

Georges Moustaki par Cécile Barthélémy

Collection « « Poésie et chansons » »

Cécile Barthélemy nous invite à suivre l’itinéraire personnel et musical de l’auteur-compositeur-interprète Georges Moustaki.

D’origine grecque, français d’adoption, Georges Moustaki est né à Alexandrie en 1934. La monographie élargie par Cécile Barthélemy évoque successivement son enfance ensoleillée, sa venue à Paris à la belle époque de Saint-Germain-des-Prés, les rencontres qui ont marqué sa vie (celles de Rémi Clary, Georges Brassens, Édith Piaf, Barbara, Serge Reggiani), la fulgurante révélation du « Métèque » au grand public, puis la carrière internationale d’un artiste qui a toujours revendiqué un impérieux besoin de liberté.
Le choix des chansons présentées dans la monographie dessine le portrait subtil et attachant d’un homme qui a fait de sa nonchalance un art de vivre. « Alexandrie », « Eden Blues », « En Méditerranée », « Il est trop tard », « Le métèque », « Ma liberté », « Le temps de vivre », « Bahia », sans oublier « Milord », écrite pour Piaf, ou « La dame brune », composée avec Barbara… Ces textes, qui appartiennent au répertoire d’une chanson française de haut vol, nous rappellent que Georges Moustaki est d’abord un poète. Le temps a donné de l’épaisseur à sa légèreté, de l’opiniâtreté à sa paresse, de la sagesse à son hédonisme.
Après Charles Trenet, Georges Brassens ou Jacques Brel, c’est un autre classique de la chanson française contemporaine qui apparaît pour la seconde fois dans la collection « Poésie et chansons ». Initialement publié en 1970, le livre fait l’objet d’une remise à jour alors que l’artiste prépare un nouvel album et un passage le 5 et 6 mai 2008 à l’Olympia.

Biographie
Cécile Barthélemy est à la fois journaliste, directrice de collection chez plusieurs éditeurs et écrivain. Longtemps rédactrice en chef des magazines Équilibre et Le Temps retrouvé, reporter pour Marie-France, dont elle a dirigé le service culturel, elle est l’auteur d’une œuvre, abondante et diversifiée, qui mêle des ouvrages de vulgarisation scientifique, des biographies et des livres écrits avec des hommes politiques. On lui doit également quatre ouvrages de la collection « Poésie et chansons » consacrés à Leny Escudero, Michel Polnareff et Serge Lama. Elle vient de publier un petit livre iconoclaste : Ne divorce pas, ma fille.

Paru le 1er juin 2008

Éditeur : Seghers

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Jean-Louis Rambour

33 poèmes en forme de nouvelles (ou l’inverse)

Il arrive fréquemment que les hommes aient peur des chevaux. Certains jouent les indifférents, d’autres ne cachent pas leur inquiétude. Pégase, le cheval divin, avait des ailes d’ange à faire peur. Incitatus avait une écurie de marbre, une mangeoire en ivoire, à faire peur. Sur la tombe de son cheval, Alexandre fonda la ville de Bucéphalie et provoqua peur et questionnement. Mais là, là, dans ce champ jaune, il s’agit de retourner les terres les plus empierrées, car tout le monde ne possède pas encore son Massey Ferguson. Auquel on ne prête ni ailes ni ombres.

Jean-Louis Rambour, 33 poèmes en forme de nouvelles (ou l’inverse), Cahiers du Loup bleu, Les Lieux-Dits, 2020.