Gants de peau & autres poèmes d’Ana Cristina Cesar

Ana Cristina Cesar (1952-1983)
Ana Cristina Cesar représente la génération carioca des années 70, sans que nous puissions l’y réduire. Elle n’a laissé de son vivant, une vie brève, qu’un recueil dont le succès ne s’est jamais démenti, A teus pés. Nous publions ici un choix de ces textes poignants, provocants, elliptiques, pervers, diaboliquement cultivés et sensibles.

Paru le 1er février 2005

Éditeur : Chandeigne

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.