Gallimard

Editions de Poésie (collection Blanche, La Pleïade, L’arbalète, Folio…)
Poésie étrangère
Poésie contemporaine (collection Poésie/Gallimard)
Poésie pour la jeunesse (Gallimard jeunesse, "enfance en poésie)
Poésie classique…

Collection Poésie/ Gallimard
« Poésie/Gallimard » est une collection au format poche de recueils poétiques français ou traduits. Chaque volume rassemble des textes déjà parus en édition courante — tantôt du catalogue Gallimard, tantôt du fonds d’autres éditeurs —, souvent enrichis d’une préface et d’un dossier documentaire inédits.

LES 61 AUTEURS PUBLIÉS EN « POÉSIE/GALLIMARD » DE LEUR VIVANT (HORS ANTHOLOGIES)
Adonis — Andrade — Aragon — Bobin — Bonnefoy — Borges — Bosquet — Boulanger — Butor — Caillois — Césaire — Char — Darwich — Deguy — Du Bouchet — Dupin — Follain — Fombeure — Frénaud — Gaspar — Glissant — Goffette — Grosjean — Guillevic — Holappa — Jabès — Jaccottet — Jouve — Júdice — La Tour du Pin — Leiris — Luca — Macé — Mallet — Morand — Neruda — Noël — Novarina — Oster — Paz — Pichette — Pieyre de Mandiargues — Ponge — Queneau — Ramos Rosa — Réda — Roche — Roubaud — C. Roy — Sabatier — Saint-John Perse — Schehadé — Soupault — Stéfan — Tardieu — H. Thomas — Torreilles — Valente — Velter — Verheggen — Yourcenar

et 13 éditions bilingues

Nombre de parutions par an : 15

Contact

3 - 5 rue Sébastien Bottin

75007

Paris

Le temps liquide

29 mars 2022

Le temps liquide

Comment ne pas être ému par Le voyage de Clermont-Ferrand, en point d’orgue du recueil, rencontre dans un train où se joue ce vertige d’identités jusqu’au deuil du fils aimé ? Et au mot du jeune Oumar qui passe au "tu" comme un fils nouveau ou ressuscité ? Juste avant le cauchemar où l’auteur voit son squelette sortir de sa propre peau, comme dans une vanité quotidienne. La veine autobiographique palpite dans ces récits, et dans le dernier, avec le nom même de Nimrod…
Le premier récit, à Venise où (…)

Toutes affaires cessantes

10 mars 2022

Toutes affaires cessantes

Le plus remarquable chez Henri Droguet, c’est l’ampleur du souffle (un peu comme les vents à Saint-Malo), l’inventivité et la puissance de la voix. Des textes de ce style se prêteraient admirablement à la récitation à voix haute. On y perçoit d’emblée le fracas de la mer contre les rochers, la césure des lames glacées, la ruée des vents dans les voiles dont les poèmes en vers libres épousent le mouvement ; on y hume l’odeur d’iode aussi bien que le pestilence des « entrailles du port ». Il y a des portraits (…)

Averno

3 mars 2022

Averno

Averno. Petit lac volcanique à l’ouest de Naples. Chez les Anciens, il est considéré comme une entrée des Enfers, lieu de passage entre deux mondes. C’est là que Perséphone jeune fille fut enlevée par Hadès, et qu’elle quitta défi nitivement l’enfance. Revisitant l’histoire de Perséphone et de sa mère la déesse Déméter, Louise Glück compose un recueil entremêlant brillamment plusieurs fils narratifs, où le mythe et l’ordinaire se confrontent et se confondent. Les voix multiples qui habitent ces poèmes creusent (…)

Meadowlands

20 février 2022

Meadowlands

Louise Glück, se tenant à l’écart du courant américain de la poésie confessionnelle, compose des recueils polyphoniques où le je n’est jamais réductible à une seule identité, mais où chacune des voix participe à un vaste ensemble poétique. Dans Meadowlands s’entrecroisent ainsi celles des protagonistes de L’Odyssée, dans une réécriture du mythe qui laisse la part belle aux personnages secondaires — Télémaque, Circé, Pénélope —, et celles d’un homme et d’une femme d’aujourd’hui, au bord de la rupture. De (…)

A jour passant

6 janvier 2022

A jour passant

La poésie de Christophe Mahy possède un charme qui l’apparente à celle de Pirotte ou aux premiers poèmes de Jaccottet, mais avec moins de notes assombrissantes. Elle est composée de courts poèmes, d’une écriture limpide et ténue, qui parlent comme à voix basse de la solitude, de l’absence et de la disparition inexorable des êtres et des choses que nous avons aimés. Ces pièces en vers libre à la mode d’aujourd’hui font montre d’une sensibilité à fleur de mot qui touche et imprègne immédiatement le lecteur. (…)

Cahiers d'insouciance

6 janvier 2022

Cahiers d’insouciance

Comment se départir d’un état d’alarme permanent, abandonner le souci et s’ouvrir authentiquement à une vie plus généreuse, plus libre ? Comment oser la non peur et la confiance ? À l’heure où l’individualisme gagne du terrain, il est tentant, pour moins souffrir, de se blinder, voire de démissionner. Chögyam Trungpa comme le Bouddha, Spinoza, Nietzsche et tant d’autres peuvent nous inspirer une voie bien plus audacieuse.
Les Cahiers d’insouciance constituent une tentative, un essai pour s’affranchir de (…)

Chutes, rebonds et autres poèmes simples

10 novembre 2021

Chutes, rebonds et autres poèmes simples

dans l’entier bonheur du soleil un chat japonais dormait haut sur une planche c’était où ? dis-moi t’en souviens-tu aussi ?

Une Théorie de l'amour

4 novembre 2021

Une Théorie de l’amour

« Je sais bien que, s’agissant de poésie, qui veut mal de mort à la froideur du concept et à l’esprit de système, ce titre "Une théorie de l’amour", semble contrevenir au bon sens. Je tiens cependant que c’est trop rapidement en juger. La vérité est qu’aujourd’hui plus que jamais sans doute, la pensée du monde, de la vie et de ses circonstances, otage des machinologues en tout genre, s’asservit pour notre malheur à la souveraineté d’une abstraction qui s’épargne les démentis du réel. Seule objecte à mes (…)

Petit éloge de la poésie

23 septembre 2021

Petit éloge de la poésie

« Je ferai, oui, l’éloge de la poésie. Sans restrictions. Sans états d’âme. Parce que la poésie n’est justement pas le lieu de la demi-mesure. Je le ferai d’une voix pleine, vive s’il le faut. Parce qu’on ne peut admettre plus longtemps, n’est-ce pas, que les poètes, malgré les révérences qu’on leur fait de loin en loin pour se disculper de la désinvolture et de l’indifférence avec lesquelles on les traite ordinairement, soient renvoyés à leur étrange petit commerce particulier qui n’aurait rien à voir avec les (…)

L'autre moitié du songe m'appartient

16 septembre 2021

L’autre moitié du songe m’appartient

Première parution en 2020
Édition de Sophie Nauleau. Postface de Guillaume Gallienne
Collection Poésie/Gallimard (n° 563), Gallimard
« La mort, l’amour, la vie, telle aurait pu être la devise de celle qui adorait la poésie d’Éluard. D’autant que la mort, contrairement à la plupart des poètes qui ne font que l’effleurer, Alicia Gallienne l’a tutoyée en son adolescence, jusqu’à l’affronter l’année de ses vingt ans,
au petit matin du 24 décembre 1990. Ses poèmes sont ceux d’une irradiante jeune fille de (…)

Poème
de l’instant

Poisson et Chat vont à la mer

Chats et Poisson
étaient de bons amis.
Ils vivaient à l’endroit
où la terre et la mer
se rencontraient.

Jean Grant, Poisson et Chat vont à la mer, Éditions Rue du Monde, 2021.