Gabriel Mwènè Okoundji

Gabriel Mwènè Okoundji est né au Congo-Brazzaville. Sa poésie prend racine dans la cosmogonie de sa terre natale, la terre Tégué.
Certains de ses recueils sont traduits en anglais, espagnol, finnois, occitan, etc. On note plusieurs adaptations de ses textes au théâtre. Ses ouvrages ont reçu de nombreux prix littéraires, ils ont fait l’objet d’études, notamment par le Professeur Jacques Chevrier, et en 2014, le réalisateur Luc Gétreau lui a consacré un documentaire : Gabriel Okoundji, le dévoilement du monde.
Il vit dans la région bordelaise, exerçant la profession de Psychologue clinicien des hôpitaux et de Délégué à la culture en matière de politique Culture et Santé.

Photo © Bernard Chaumont

Extrait

Parcours

Tu n’as qu’une histoire

Ton histoire est incommensurable

Elle s’étend à perte d’étonnement
dans les marges de la passion

Ton histoire est précieuse

Moi, j’exige de toi
un silence
Pas de ce silence des états communs
aux aguets du moindre murmure

J’exige de toi
le silence d’un marigot
ou d’un lac
ou d’une larme

pas de silence fugitif
qui oxyde les pactes
à même les langes de l’idiome

J’aimerais te conduire
à petits pas de blessé
dans la voix du silence
jusqu’au secret du silex.

Bibliographie

  • Comme une soif d’être homme, encore, éditions Fédérop, 2015
  • Chants de la graine semée, éditions Fédérop, 2014
  • Apprendre à donner, apprendre à recevoir ; lettre à Jacques Chevrier, éditions William Blake & Co, 2013
  • Terres d’Afrique, anthologie de poésie contemporaine, éditions Ndzé, 2011
  • Stèles du point du jour ; Dialogues d’Ampili et Pampou, éditions William Blake and C0 édit., 2011
  • La mort ne prendra pas le nom d’Haïti, éditions Ndzé, 2010
  • Au matin de la parole, éditions Fédérop, 2009 ; Réédition : éditions Apic, Alger, 2013
  • Prière aux Ancêtres, texte bilingue français/occitan, traduit par Joan Peire Tardiu, éditions Fédérop, 2008 - (Prix Poésyvelines 2008)
  • Souffle de l’horizon tégué, destinée d’une parole humaine, poèmes audio sur CD, AFAC, 2008 - (Prix "Coup de Cœur 2008" de l’Académie Charles Cros)
  • Bono, le guetteur de signes, éditions Elytis, 2005
  • Vent fou me frappe, éditions Fédérop, 2003, deuxième édition 2010
  • L’Âme blessée d’un éléphant noir, éditions William Blake and C0 édit., 2002, deuxième édition 2010
  • Gnia, (ma moni mè), texte bilingue français/occitan, traduit par Joan Peire Tardiu, éditions Cahiers de Poésie Verte, 2001
  • Palabres autour des paroles de Sory Camara, Presses universitaires de Bordeaux, 1999
  • Second poème, éditions L’Harmattan, 1998
  • Cycle d’un ciel bleu, éditions l’Harmattan, 1996 (Prix Pey de Garros 1996).