Fragments de poétique de Friedrich Hölderlin

Pour la première fois en français sont rassemblés tous les textes de
Friedrich Hölderlin consacrés à la création poétique, à partir de la
récente édition critique allemande dite édition de Francfort.

Figure emblématique de la poésie, Hölderlin ne cesse de fasciner les poètes (Stephan George, Robert Musil, René Char), les philosophes (Nietzsche, Heidegger), ses traducteurs (du Bouchet, Jaccottet, Pautrat) fascination qui s’explique par l’évidence concrète d’un lyrisme allié à la plus haute spéculation, et par le questionnement aigu et si actuel d’un monde désenchanté. Un monument irremplaçable.

Paru le 1er avril 2006

Éditeur : Actes Sud

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.