Flammarion

Contact

collection Poésie

75013

Paris

Mon suicide de Jean-Luc Caizergues

1er décembre 2008

Mon suicide de Jean-Luc Caizergues

"Le Globe Terreste
Quand
il est
allumé
on voit
les na-
tions
en couleurs
vives.
Eteint,
on ne
remarque
rien."

Vocabulaire

1er novembre 2008

Vocabulaire

Une chose est sûre, quand on suit le regard de Petr Kral décrivant le "baillement d’un livre", "le passage d’un mur d’en face", "la face cachée" et le matin fantastique où le "métro ne se reconnait plus", pas le temps de bailler : il sait, mieux que nul autre, saisir une image sur le vif. L’humeur est simple, tantôt drôle ou nostalgique, parfois rêveuse ou philosophique, dans cette centaine de textes, dont sept sont des échos à des tableaux de Leonardo Cremonini. autant de balises semées par une "vigie" (…)

Frédéric Renaissan

1er novembre 2008

Frédéric Renaissan

"Lumière
J’ai soulevé le vieux rideau fenêtre sombre il y avait
dans la maison dans la chambre
soleil comme les anges la pluie viendra demain
les herbes à l’abandon le ciel et ma maison je referme les yeux
dans les herbes le soir dans les rues
le long des talus de l’autre côté
le jour est le plus sombre est métamorphosé"

Ne te confie qu'à moi

1er septembre 2008

Ne te confie qu’à moi

Mathieu Bénézet a composé cet ouvrage au fil des trois dernières années, en dialogue étroit avec le peintre Philippe Hélénon. celui-ci a réalisé parallèlement aux poèmes de nombreux dessins, dont une trentaine sont venus enrichir le présent volume : part de lumière en noir sur ces croquis de vie.

Les Contrerimes de Paul-Jean Toulet

1er juin 2008

Les Contrerimes de Paul-Jean Toulet

Préface de Jean-Luc Steinmetz
Oeuvres poétiques de Paul-Jean Toulet (1867-1920) publiées l’une en 1910, l’autre à titre posthume, concises et exotiques, graves et drôles, sensuelles et désinvoltes. Leur auteur a été choisi comme chef de file par le groupe des Poètes fantaisistes.

Les Contrerimes,

28 mai 2008

Les Contrerimes,

Jorge Luis Borges tenait Paul-Jean Toulet (1867-1920) pour l’un des plus grands poètes français. Singulier destin que celui de cette figure haute en couleur : écolier indiscipliné, voyageur insatiable, Toulet vécut en France, à l’île Maurice, à Alger ; nègre de Willy, le mari de Colette, il fréquenta pendant ses années parisiennes Léon Daudet, Jean Giraudoux et Claude Debussy. Inclassable classique, il a su donner au madrigal, appelé par lui " contrerime ", une inquiète beauté admettant en son cœur (…)

Le Héros

1er avril 2008

Le Héros

Le Héros est un poème narratif d’un seul tenant, divisé en 11 "chapitres" (ou "chants") qui oscille entre plusieurs registres : épique, lyrique, dramatique, selon les injonctions du récit. Il y est question d’une guerre et d’un pays sans âge, de la peine des femmes, de la barbarie des hommes et de la beauté fugace qui les éclaire ou les aveugle parfois. Hélène Sanguinetti confirme avec ce nouvel ouvrage la force et la singularité de son art - la révolte et l’émerveillement qui caractérisent son (…)

Le jardin ouvrier

1er mars 2008

Le jardin ouvrier

Laboratoire le plus actif de la recherche poétique contemporaine, expérimentant des modes de composition radicalement nouveaux tout en cherchant à rendre compte de l’état d’épuisement actuel de la société.

En cette grande époque de Jérôme Lhuillier

1er février 2008

En cette grande époque de Jérôme Lhuillier

Il est très rare, en cette grande époque l’intitulé est bien sûr ironique) de rencontrer un projet poétique aussi ouvertement lié que celui de Jerôme Lhuillier à la remise en cause du monde qui est aujourd’hui le nôtre. Qu’on se rassure : on ne trouvera aucune tirade vindicative dans ces pages, d’une rare retenue et d’une grande densité formelle.

Table des bouchers

1er janvier 2008

Table des bouchers

Poursuivant l’avancée de Il reste, Fabienne Courtade précise dans cette Table des bouchers son singulier projet, qui consiste (entre autres) à réintroduire la narration dans le poème - ou plus exactement à la redéfinir, jouant de ses gros plans comme de ses lacunes pour aboutir à ce troublant récit en vers.
L’écriture de Fabienne Courtade atteint sa pleine maturité avec ce livre impitoyable, d’une beauté obscure et d’une tension souvent (…)

Poème
de l’instant

Zéno Bianu

Pérégrinations du Pierrot solaire

Voilà
le monde reste beau
impunément
il n’a pas peur
du noir
il coule de source
toujours

Zéno Bianu, « Pérégrinations du Pierrot solaire ».