Flammarion

Contact

collection Poésie

75013

Paris

Johannes, Hermann de Philippe Clerc

1er septembre 2014

Johannes, Hermann de Philippe Clerc

"Ce matin, rue Gambetta
statues en plâtre abandonnées
par Martin, créateur de mode
Un homme presse le pas
Les trois amoureux de Camille
oublient de traverser le pont
Camille chante à mi-voix
comme souvent le soir
Deux jours, deux nuits
chambre vingt-sept
rideaux fleurettes
maintenant elle photographie la ville"

Littoral 12 d'Anne Calas

1er mars 2014

Littoral 12 d’Anne Calas

En 2012, l’auteure s’est rendue dans douze villes côtières, de Zeebrugge à l’île d’Yeu. De ce voyage résultent ces douze poèmes qui mettent en parallèle paysages marins et vie intérieure.

Opéradiques

1er février 2014

Opéradiques

Après, notamment, Dernière mode familiale (2000) et Chants populaires (2007), Opéradiques est le septième livre de Philippe Beck aux éditions Flammarion. Une fiction poétique, Merlin deux fois , est à paraitre chez le même éditeur.
L’opéra Dépaysan est en déplacement. On y planche sous des rouleaux de pluie, des nuages pédagogues. L’art plusieurs aux cinq sens travaille la rhumanité. Ekphrases, les poèmes dramatiquent les liens durs entre les formes du chaos. Des efforts directionnels et bandés disent le (…)

Premier crayon

1er février 2014

Premier crayon

Né à Perpignan en 1946, Mathieu Bénézet s’est éteint à Paris le 12 juillet 2013. C’était l’un des écrivains les plus singuliers de sa génération, un inventeur de formes qui n’oubliait jamais que la littérature a un passé. Flammarion avait publié depuis 1977 treize de ses ouvrages, avant de réunir en 2012 une partie de son Oeuvre dans la collection "Mille & une pages".
À l’automne 2012, hospitalisé une première fois, l’auteur entreprend le long combat contre le mal qui finira par triompher de lui l’été (…)

Champs

1er février 2014

Champs

Yves Di Manno a publié sept livres chez Flammarion, où il anime depuis 1994 la collection Poésie. Parallèlement à ses poèmes, il est l’auteur d’essais et de récits. Un nouveau traité de poétique : Terre ni ciel, paraît aux éditions Corti en même temps que la réédition de Champs.
Du temps passe, un livre persiste -dont on espère qu’il aura su préserver dans sa lumière et ses ombres d’alors l’urgence qui l’avait dicté. À l’orée de son périple, et au fil d’une dizaine d’années, l’auteur imaginait un (…)

Gadjo-Migrandt

1er janvier 2014

Gadjo-Migrandt

La tsigane
il n’y avait ni soleil ni lune
enchaînés qu’ils étaient l’un à l’autre
au dur du monde
des hommes forts et audacieux
partirent pour les sképimer
combattirent météores
strigoi et moroi
ils vaincirent
je porterai le soleil dit l’un
et lautre : moi la lune
mais Kham le soleil au retour
chauffait tant qu’il brunit
l’homme qui l’emportait
de là viennent les Tsiganes - (…)

<i>Écrits sur la poésie de Jean-Paul Michel 1981-2012</i>

1er octobre 2013

Écrits sur la poésie de Jean-Paul Michel 1981-2012

"Les inventions d’inconnu réclament des formes nouvelles"
Arthur Rimbaud.
Jean-Paul Michel anime depuis 1975 les Éditions William Blake and co. L’essentiel de son oeuvre poétique a été réuni dans la collection Flammarion : Le plus réel est ce hasard, et ce feu (1997) ; et Je ne voudrais rien qui mente, dans un livre (2010).

Poèmes

1er octobre 2013

Poèmes

Une grande part de l’oeuvre poétique d’Andrée Chedid est ici rassemblée. L’ouvrage regroupe des recueils parus entre 1948 et les années 2000, mettant en perspective ses thèmes favoris : racines orientales, parcours cosmopolite et condition humaine.

Les gestes impossibles de Pierre Vinclair

1er septembre 2013

Les gestes impossibles de Pierre Vinclair

1. Eclats jaunes
Tu n’auras plus peur de la nuit
ni des flèches qui volent en plein jour
Ni de la peste qui avance dans le noir
ni du saccage qui attaque en plein midi
Il en retombera mille à ta gauche et dix mille à ta droite
tu ne seras pas touché
Psaume 91.

<i>Mille grues de papier</i>

1er juin 2013

Mille grues de papier

19
Pleine lune.
Ce sont les hommes qui la voient morcelée,
la lune est toujours pleine.
Rien ne lui fait défaut,
alors que nos sens,
les quartiers de nos sens…

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.