Fernando Pessoa être pluriel, les hétéronymes

de Manuel Dos Santos Jorge
Collection L’œuvre et la psyché
LITTÉRATURE ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES PSYCHANALYSE, PSYCHIATRIE, PSYCHOLOGIE EUROPE Portugal

"Y a-t-il en moi différentes âmes successives / Ou suis-je un seul inconscient d’être ?" - De la sorte, Fernando Pessoa questionnait le désoeuvrement du sujet, sa dure besogne d’être. L’intuition de Freud nous avait prévenus que les poètes ont toujours précédé d’un pas le travail de la psychanalyse : ainsi Pessoa nous met en garde des affres sur le chemin du devenir-sujet. Les hétéronymes de l’auteur, ses ’autres’, mettent en scène un être pluriel, mais surtout le noeud thérapeutique individuel, à défaut de guérison parachevée.

Paru le 1er octobre 2005

Éditeur : L’Harmattan

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Guennadi Aïgui

« Un peu »

bonheur ? – « Un peu »
béatitude – « Un peu » :

ô murmure : comme vent – du soleil :

de pain – un peu… et de lumière du jour… –

et du petit bruit des hommes
comme d’une nourriture – pour la Mort prête… –

que nous la rencontrions paisiblement
comme si nous étions tous toujours sur tout seuil –

en fraternelle souffrance… –

ô notre liberté !… – lueur d’âme :

simple :

« Un peu »
1975

Aïgui, « Un peu », Festivités d’hiver, traduit du russe par Léon Robel, Les Éditeurs français réunis, 1978.