Fédérop

Créées en 1975 par le poète, Bernard Lesfargues, et reprises en 1999 par Bernadette Paringaux, les éditions fédérop consacrent une large part de leurs publications à la poésie, notamment dans la collection "Paul Froment", qui réunit à la fois des poètes déjà confirmés, ou inconnus. Des poètes étrangers reconnus dans leur pays mais qui n’ont jamais été publiés en français ou l’ont été de manière occasionnelle. Les poètes s’exprimant dans des langues dites minoritaires (occitan, catalan…) y trouvent aussi leur place. La poésie publiée par les éditions fédérop s’inspire de choses vues, de moments vécus, d’émotions de tous les jours, de lieux, de paysages, de souvenirs. Mais elle peut également s’inspirer de la tradition, de l’histoire, ou de la littérature universelle.

Editions de poésie
Collection poésie étrangère
Poésie contemporaine

Type de livres
Brochés

Mode de diffusion - distribution
Le collectif des éditeurs indépendants (3 rue de Plaisance 75014 Paris)

Année de création : 1975

Nombre de parutions par an : 6 à 8

Tirage moyen : 800

Auteurs phares : Alex Susanna, Thomas Liusella, Desmond Egar, Gabriel Okundji

Accepte de recevoir des manuscrits

Editrice : Bernadette Paringaux
Tél : 05 53 27 80 95

Contact

Le Pont-du-Rôle

24680

La Gardonne

Vent fou me frappe

1er mars 2003

Vent fou me frappe

Poète congolais.
Livre placé sous le signe du deuil, de l’histoire personnelle, il est donné comme un passage, une façon de transmettre "à l’âge où poussent les cheveux blancs sur la tête de l’Homme". Une nouvelle fois les éléments sont convoqués pour assurer la parole, la faire circuler, entre case et rêve, écorce et larmes, éclair et ombre, l’âme et la brûlure de la soif, le maigre destin de l’Homme et le vent fou, le vent (…)

Inutile poésie, d’Alex Susanna

1er janvier 2002

Inutile poésie, d’Alex Susanna

Poèmes traduits du catalan par Bernard Lesfargues, éd. bilingue.

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Le désert vivant

Au cœur du rien tout est floraison. La vie est un tout dans le tout, à prendre ou à laisser. Si je ne veux prendre que ce qui m’arrange, je perds tout.

Lorand Gaspar, Le désert vivant, Éditions Le temps qu’il fait, 2004.