Extrait de Pantagruel de François Rabelais (1494-1553)

François Rabelais (1494-1553)
« […] des nouvelles des diables et des damnéz »

Car je veis Alexandre le Grand qui rapetassoit de vielles chausses et ainsi gagnoit sa pauvre vie.
Xercès crioit la moustarde,
Romule estoit saulnier,
Numa, clouatier,
Tarquin, tacquin,
Piso, païsant,
Sylla, riveran

Gallien restauré, preneur de taulpes,
Les quatre filz Aymon, arracheurs de dentz,
Le pape Calixte estoit barbier de maujoinct,
Le pape Urbain, croquelardon,
Mélusine estoit souillarde de cuisyne,
Matabrune, lavandière de buées,
Cléopatra, revenderesse d’oignons,
Hélène, courratière de chamberières,
Sémiramis, espouilleresse de belistres,
Dido vendoit des mousserons,

Je veiz Diogènes qui se prélassoit en magnificence, avec une grande robe de pourpre et un sceptre en sa dextre et faisoit enrager Alexandre le Grand, quand il n’avoit bien rapetassé ses chausses, et le payoit en grands coups de baston.

Extrait de « […] des nouvelles des diables et des damnéz » in Pantagruel, chapitre XXX

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.