Espoir

Nuno Judice

Après un jour de pluie, un jour
de pluie. La séquence logique du temps
se manifeste dans le gris du ciel ; toutefois,
le soleil se laisse deviner derrière
les nuages, et l’homme espère
que le beau temps vienne après la pluie et que
le soleil dissipe la grisaille des nuages.

Le temps, ainsi, nous donne l’image
de ce que nous sommes en droit d’espérer, et nous aide
à éprouver, en ces jours pluvieux, notre froid
sentiment de l’hiver : comme si le soleil
et la pluie ne faisaient pas partie
de ce monde naturel, que nous regardons
comme s’il était un miroir de l’âme.

Mais les nuages se moquent bien
de tout cela ; ils recouvrent lentement, à mesure
que la journée avance, tout espoir
d’été. Seuls les oiseaux, battant
leurs ailes contre le ciel, nous disent
qu’après le temps, d’autres temps
viendront, par-delà nous-mêmes.

Et la joie brève de leur vol
est un rayon de soleil en ce jour de pluie.

Traduit du portugais par Michel Chandeigne

Poème publié dans l’anthologie Une salve d’avenir. L’espoir, anthologie poétique, parue chez Gallimard en Mars 2004

Poème
de l’instant

René Depestre

En état de poésie

L’état poétique est le seul promontoire connu d’où par n’importe quel temps du jour ou de la nuit l’on découvre à l’œil nu la côte nord de la tendresse.

René Depestre, En état de poésie, Éditeurs français réunis, 1980.