Espagne Génération 1927 : Las Sinsombrero, ces femmes oubliées

4 mars 2019

La Cave à Poèmes, Théâtre des Déchargeurs, 1 rue des Déchargeurs, Paris, 75001, France

JEANNE MARIE traductrice

En Espagne, elles furent appelées "Las Sinsombrero", littéralement "les sans chapeaux", ces femmes intellectuelles et artistes oubliées dans les années trente et suivantes qui osaient sortir tête nue. Isabelle Lillo et Jeanne Marie évoquent ces femmes : la philosophe Maria Zambrano, la peintre Maruja Mallo, la sculpteur Margarita Gil Roesset, les poétesses Ernestina de Champourcín, Carmen Conde, Josefina de la Torre, Concha Méndez, Rosa Chacel, et tant d’autres.
À partir de l’anthologie bilingue "Los caminos del alma/Les chemins de l’âme, mémoire vive des poètes de la Génération de 1927", de la Génération de Federico Garcia Lorca, plus connue sous le nom de Génération de 1927, à travers son anthologie bilingue préface de Françoise Morcillo introduction Juan Manuel Bonet (ed. Paradigme).
Et particulièrement les cinq poétesses qui figurent dans ce recueil ce qui est tout à fait inédit : aucune anthologie des poètes de cette prestigieuses génération n’avait unis toutes ces voix féminines aux grandes voix déjà célébrées.
Le groupe littéraire espagnol, connu sous le nom de la Génération de 27, est une constellation de poètes apparue dans le paysage culturel espagnol lorsqu’à l’Athénée de Séville, célébrant le tricentenaire de la mort du poète baroque Luis de Góngora (1561-1627), un groupe de poètes a affirmé son admiration pour la poésie classique. Ce fut l’acte de naissance fondamental. Plus récente et puissante fut, par la modernité et l’esthétique de leur pensée et de leur écriture, l’influence de Miguel de Unamuno, Antonio Machado et Juan Ramón Jiménez.
Pour la première fois, dix-sept poètes sont unis dans une anthologie : Pedro Salinas, Jorge Guillén, José Bergamín, Gerardo Diego, Federico García Lorca, Juan José Domenchina, Vicente Aleixandre, Concha Méndez, Rosa Chacel, Dámaso Alonso, Emilio Prados, Luis Cernuda, Rafael Alberti, Manuel Altolaguirre, Ernestina de Champourcín, Carmen Conde, Josefina de la Torre.
Dans ces Chemins de l’âme, mémoire vive des poètes de la Génération de 27 « le lecteur contemporain découvre, dans la traduction bilingue de Jeanne Marie, la prégnance des silences, autant de chants de l’âme que San Juan de la Cruz faisait déjà sourdre de l’invisible. »

Adresse de l'évènement

La Cave à Poèmes, Théâtre des Déchargeurs, 1 rue des Déchargeurs, Paris, 75001, France

1 rue des Déchargeurs

Paris

75001

France

L'organisateur

JEANNE MARIE traductrice

+33688908458

http://jeannemarielapoesie.blogspot.fr/2010/08/jeanne-marie-et-les-rencontres.html

Invité(s) / Poète(s)

Ernestina de Champourcín Carmen Conde Josefina de la Torre. Rosa Chacel Concha Méndez

Formalités

Payant / Sans réservation

JEANNE MARIE traductrice

8 mars 2019

Los caminos del alma/Les chemins de l’âme, anthologie bilingue de Jeanne Marie

Jeanne Marie, traductrice, présente son anthologie bilingue "Los caminos del alma/Les chemins de l’âme, mémoire vive des poètes de la Génération de 1927" ainsi que les autres recueils bilingues de (...)