Enfances…

Claude Albarède

1.
Nous voyons tous la source
à l’angle rustre
mais par nos vies chacun
branché en soi

et cette source entre ses pierres
chacun la voit pareille
au goût du bleu

qui dans son coeur
goutte à goutte commence
le chemin d’eau
que sa vie tracera.

2.
Ces laps de temps
sans cesse perdus et retrouvées
qui tressent entre les choses
la natte où s’étendre
pour mourir

sont aussi l’ondulant chemin
dans ses rebonds vers l’enfance
impatiente et portée au coeur.

3.
Là sur le perron il y avait une pierre entrebaillée
où l’enfant posait sa bouche
pour sentir le goût du feu

En rêvant qu’une source aussi
pouvait renaître
comme l’espoir d’apprendre
et de savoir

et le plaisir
remonté de la terre
comme un élan
nécessaire aux racines.

Poème
de l’instant

François de Cornière

Quelque chose de ce qui se passe

Je soulève une pierre
et c’est ma vie dessous.

François de Cornière, Quelque chose de ce qui se passe, Le Castor Astral, 2021.