En attendant les murs, de Louis Raoul

En attendant les murs, de Louis Raoul

" Celui qui vient au-devant de toi sur le chemin n’emporte rien", et de cette légèreté naît la rencontre, comme une évidence.
Intemporelle et limpide, l’écriture de Louis Raoul possède la fluidité des sources. Au coeur de la forêt comme dans la bibliothèque, quelque chose nous guette parmi les feuilles, quand la douceur des mots dissimule des visages de noyés.

Paru le 1er novembre 2015

Éditeur : La renverse

Genre de la parution : Jeunesse

Poème
de l’instant

Sed satis est jam posse mori. Lucain

Naître, et ne pas savoir que l’enfance éphémère,
Ruisseau de lait qui fuit sans une goutte amère,
Est l’âge du bonheur, et le plus beau moment
Que l’homme, ombre qui passe, ait sous le firmament !

Victor Hugo, 1802-1885, « Sed satis est jam posse mori. Lucain », Les feuilles d’automne, 1831.