« La Grande Librairie »

Émission spéciale L’Éphémère

François Busnel vous propose un mettre un peu de poésie dans votre quotidien, en compagnie de trois écrivains qui nous offrent des clés pour habiter poétiquement le monde !

- Sophie Nauleau fait l’éloge de l’éphémère avec "S’il en est encore temps" (Actes Sud). Dans une époque vouée à la performance et la rentabilité, célébrons le fugace, le fragile, ce qui nous échappe !

- A quoi sert la poésie ? Jean-Pierre Siméon répond à la question dans son "Petit éloge de la poésie" (Folio) ainsi que dans "Une Théorie de l’amour" (Gallimard). Il fait l’éloge d’une poésie de combat, qui ouvre la conscience à des dimensions imprévues et élève le cœur à des hauteurs insoupçonnées…

- Accusé par le régime du roi Hassan II de subversion et de complot, Abdellatif Laâbi a passé huit ans et demi en prison au Maroc, avant de venir vivre et écrire en France. Il publie « La poésie est invincible » (Le Castor Astral) et la « La fuite vers Samarkand » (Le Castor Astral). Ses textes et poèmes racontent ses combats, son identité, son exil et célèbrent la vie autant que la poésie.

Rendez-vous mercredi 23 mars à 21h00 sur France 5 !

Poème
de l’instant

La colline que nous gravissons

Mais soudain, l’aube nous appartient.
Sans savoir à quoi cela tient, nous agissons.
Sans savoir à quoi cela tient, nous avons
tenu bon,
Témoins d’une nation non pas brisée,
mais simplement inachevée.

Amanda Gorman, La colline que nous gravissons , Traduit de l’anglais (États-Unis) par Lous and the Yakuza, Éditions Fayard, 2021.