Emeric de Monteynard

Emeric de Monteynard est né en 1956. S’il vit et travaille à Paris, c’est face à la mer, dans La Hague, qu’il se ressource et qu’il assemble ses mots, un par un et à haute voix, pour que ceux-ci sonnent ce qu’ils disent. Il veille à donner à ce qui vient, assez d’attention pour aller au cœur des choses.

Il vous invite à découvrir son site Internet

Extrait

Les mots, tu vois, c’est pour écrire le temps

Ça ne sert à rien les mots – à rien.

Le temps non plus d’ailleurs.

Mais ils gardent en eux

La mémoire de l’innocence

Comme la pierre

Garde

Celle du geste

Et du ciseau

De

Celui

Qui la taille.

  • Force est d’écrire aimer, L’arbre à paroles, 2017
  • Bibliographie

  • Force est d’écrire aimer, L’arbre à paroles, 2017
  • Ecoper la lumière, L’Arbre à paroles, 2015
  • Pétra, s’égarer vers le ciel, Tertium éditions, 2014
  • Aimer, le dire , Maelström, collection bookleg, 2014
  • Ce qui, la nuit, L’Arbre à paroles, 2012
  • Aux arbres penchés, L’Arbre à paroles, 2006, Prix Amélie Murat 2008
  • Flanqué d’un sourire, Del Arco, 2014
  • Toucher les doigts du sourcier, Eclats d’encre, avec soutien du CNL 2004
  • Dans ce tremblé des dires, Eclats d’encre, avec soutien du CNL 2003
  • Concéder l’or et le bleu, Eclats d’encre, avec soutien du CNL 2002
  • Aimer, le dire, Eclats d’encre, 2001
  • Le petit homme qui brûlait, Editions du Laquet, 2001