Edouard J. Maunick, poète métis insulaire

Auteur : Jean Joubert

Edouard J. Maunick, poète métis insulaire

"…regardez-moi quelle blessure de jadis
lisez-vous sur mon visage sinon la lumière
je suis au monde pour ne jamais
plus peser du poids d’avoir mal d’être de sang mêlé
métis veut dire lumière métèque veut dire bonjour :
dans la lumière donc je vous salue…"

Paru le 1er novembre 2009

Éditeur : Présence africaine

Genre de la parution : Biographie

Poème
de l’instant

Son éclat seul me reste

C’est une chose terrible que l’on n’ose s’avouer, et encore moins écrire – que des êtres que l’on aime et que l’on espère toute sa vie, des êtres que l’on implore et que l’on attend sans plus y croire, vous libèrent lorsqu’ils partent, même si les conditions de leur mort sont irrecevables, inacceptables. Ils partent et vous délivrent d’une attente infinie.
Libérée de l’attente, je peux désormais te convoquer et entreprendre avec toi des voyages clandestins.

Natacha Wolinski, Son éclat seul me reste, Éditions Arléa, 2020.