Editions Dédicaces

Contact

Canada

Jusqu'à ce que tout s'efface

1er octobre 2010

Jusqu’à ce que tout s’efface

"Le sourire aux lèvres
Et la fleur entre les dents
Nous livrerons nos enfants
A la sainte tranquillité
Dans le secret des "dieux"
Tout au fond de vastes corridors incertains
Nous vénérerons de sublimes portiques
Détecteurs d’âmes et de larmes
Je vous promets
De lointains voyages sans retour
Sur de funestes galères
Chargées de misère intempestive
L’homme tuera l’homme
Pour le bien de tous (…)

Poème
de l’instant

Coplas

Où va donc ce chemin ?
- Ce chemin ne va pas :
ce chemin reste là,
à l’endroit où il est.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.