Ecrits des Forges - FIP

Contact

1497, Laviolette
CP 335

G9A 5G4

Trois-Rivières - Canada

De plus loin que le vent

1er mars 2011

De plus loin que le vent

"Tu dis que l’Amérique
à chaque mot traverse
les zones quotidiennes
d’un présent éclaté
Le verbe découvrir
à la suite s’engage
arpentant une réalité
troué d’inachèvement…"

De Terre et de chair

1er septembre 2009

De Terre et de chair

"Quand il n’est qu’une prison
de la parole
Nous inventons à la prison
Une langue insensée
Dans la fracture de la parole
Nous inventons à la prison
de la parole
Une passerelle subordonnée
au néant"

Feux d'octobre de Francesc Parcerisas

1er septembre 2008

Feux d’octobre de Francesc Parcerisas

Traduction de François-Michel Durazzo.
"Je t’aime,
fait le bigorneau magique :
je t’aime,
fait la mer avec un son de soie :
je t’aime,
répète le sable au crépuscule…"

Avant la fin le temps de Germaine Beaulieu

1er juin 2008

Avant la fin le temps de Germaine Beaulieu

Avant la fin le temps, douzième recueil de poèmes de Germaine Beaulieu, paraît aux Écrits des Forges dans une coédition avec l’éditeur français Éditions Henry.
Avant la fin le temps nous plonge dans un univers où l’amour, la guerre, l’enfance et la mort se côtoient à travers des tableaux où le temps sonne constamment l’urgence du moment présent : « Chaque mise verrouille le passé, ouvre l’avenir ». « Sur la seconde, une pulsion glisse, donne à l’âme son beau matin de vie. »
Des métaphores d’ombre et de (…)

Des âges solitaires de Jean Royer

1er juin 2008

Des âges solitaires de Jean Royer

L’éditeur Écrits des Forges et éditions Phi, du Luxembourg, présentent Des âges solitaires, le plus récent recueil de poèmes de Jean Royer.
Poète, anthologiste, auteur de récits et d’un portrait de Gaston Miron intitulé Voyage en Mironie, publié chez Fides, Jean Royer a également été l’un des fondateurs de la revue de poésie Estuaire, journaliste culturel au Devoir et directeur littéraire des Éditions de l’Hexagone. Traduite en espagnol (Depuis l’amour/Desde el amor, Écrits des Forges et Unam, Québec et (…)

Québec 2008 par Josyane De Jesus-Bergey et Bernard Pozier

1er avril 2008

Québec 2008 par Josyane De Jesus-Bergey et Bernard Pozier

Anthologie réunissant 40 poètes du Québec et de France par les éditions Les Ecrits des Forges et Sac à mots éditions, établie à l’occasion du 400e anniversaire de la Fondation de la ville de Québec.

Bagdad mon amour

1er avril 2008

Bagdad mon amour

"Chaque fois que je pense à Bagdad
je tente un cri
un peu plus haut que ma vie…"

Fleurs lascives de Jean-Paul Daoust

1er novembre 2007

Fleurs lascives de Jean-Paul Daoust

Jean-Paul Daoust est né a Valleyfield en 1946. Poète et romancier, il a été récipiendaire du Prix du Gouverneur général en 1990 pour son recueil Les cendres bleues. Il a été professeur de littérature et directeur de la revue de poésie Estuaire pendant de nombreuses années. Il a participé à de multiples lectures publiques de poésie, au Québec et en France, et il est invité régulièrement à la radio nationale en tant que poète et lecteur. Son œuvre, composée de plus de vingt recueils et romans, a été traduite en (…)

Après les mots

1er novembre 2007

Après les mots

Poète, romancière et essayiste, Nicole Brossard a publié plus d’une trentaine de titres depuis 1965. Reconnue comme l’une des principales artisanes du renouvellement de la poésie québécoise contemporaine, Nicole Brossard s’est mérité de nombreuses récompenses (dont les Prix du gouverneur général et Grand Prix de Poésie du Festival International de la Poésie, qu’elle a gagnés deux fois, et le Prix Molson du Conseil des Arts du Canada en 2006) et ses œuvres ont été traduites en une dizaine de langues. Parmi (…)

Atlantique et El Rustico de Maria Baranda

1er novembre 2007

Atlantique et El Rustico de Maria Baranda

Traduit de l’espagnol par Nicole et Émile Martel
Dans ce choix de textes poétiques de María Baranda, gargouilles et cauchemars, et quelque chose comme « enterrer un corps dans la lenteur du temps », l’eau, la végétation, la mer, « l’aventure de la pluie », espérant effacer quelques taches, s’amalgament. Tout cela transpire dans une langue riche et belle. Aux yeux de mon ami, le mot amour n’a pas d’anatomie (p.15), voilà que tout se passe entre quatre murs, le ciel qui plonge, le sol fécond et signe de (…)

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.