Ecoute

Paul Bergèse

Ecoute.
En cette fin de jour
les battements s’apaisent.
Et le chaud et le vent,
le rire des oiseaux,
le travail des abeilles.
En bordure des blés,
sous les coquelicots,
timide et solitaire,
le grillon vespéral
astique son violon.

Poème
de l’instant

Sylvie Fabre G

Nos voix persistent dans le noir

Quelle parole
dépaysera nos mots
en de nouveaux vergers ?

Sylvie Fabre G., Nos voix persistent dans le noir, Éditions L’herbe qui tremble, 2021.