Ecchymoses et caetera (poèmes 1974-2004)

Auteur : Patrice Delbourg

Dans les années 1970, Patrice Delbourg a incarné l’éclosion du Nouveau Réalisme auprès de poètes comme Daniel Biga, William Cliff, Yves Martin, Claude Pélieu, Pierre Tilman et Franck Venaille. D’un romantisme désespéré, cette poésie sans fard et cruelle révèle un monde urbain à observer sous vitrine, comme au muséum. Derrière un vocabulaire en ébullition, il s’agit d’une étonnante dépossession de soi, de télégrammes de vertige teintés d’humour noir.

Préface de Jean-Yves Reuzeau

Paru le 1er janvier 2004

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.