Eblouissements

Auteur : Martine Broda

Eblouissements

Après Poèmes d’été, qui réunissait ses tout premiers textes et son recueil le plus récent Eblouissements vient compléter l’édition "intégrale" (mais bien sûr toujours en devenir) des poèmes de Martine Broda. L’ouvrage s’ouvre ainsi sur l’ensemble inédit qui lui donne son titre puis redonne à lire Grnad jour, publié en son temps par Michel Deguy chez Belin. Il se clôt sur la suite Tholos, composée par l’auteur à la mémoire de sa soeur disparue récemment.
Ainsi livré dans une manière de dispersion chronologique (mais où patienterait un ordre plus secret), ce regroupement en deux volumes devrait éclairer l’évolution d’une oeuvre qui est parvenue à conjuguer un lyrisme intemporel, ou si l’on préfère impersonnel, et les grandes inflexions formelles des dernières décennies. Travail d’amour et de science, de chair comme de sang, où s’inscrit en filigrane la mémoire d’une langue porteuse d’un trouble perpétuellement prolongé.

Paru le 1er novembre 2003

Éditeur : Flammarion

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.