21 HAÏKUS POUR UN PRINTEMPS

Dans le cadre du projet 21 Haïkus pour un Printemps, de l’Opération Coudrier des jeunes de primaire, collège et lycée ont renvoyé des milliers de haïkus au Printemps des Poètes, réécrits à partir de 21 haïkus sélectionnés dans l’Anthologie du poème court japonais, de Corinne Atlan et Zéno Bianu (Poésie / Gallimard, 2022).

Les enseignants, encadrants et les jeunes ont ensuite pu voter pour leurs poèmes préférés parmi les trois catégories : Primaire, Collège et Lycée, décernant ainsi le Choix des jeunes et le Préféré des enseignants.

Le Printemps des Poètes attribue quant à lui le Coup de cœur du Printemps dans ces trois catégories.




GOLSHIFTEH FARAHANI marraine de L’ÉPHÉMÈRE

Alya Yahiaoui
CM2 / École Pasteur 1 de Montmorency
Classe de Camille Marié

6e / Collège Denis Diderot d’Aubervilliers
Classe de Selma Benavent

Lycée hôtelier Raymond Mondon de Metz
Classe de Geneviève Gallien

Réalisation - Balthazar Morvan
Postproduction - Martin Henrion

Remerciements à Nahal Tajadod
ainsi qu’à Inès Saidani

© Le Printemps des Poètes

LE COUP DE CŒUR DU PRINTEMPS



LE CHOIX DES JEUNES



LE PRÉFÉRÉ DES ENSEIGNANTS



Poème
de l’instant

« Fabulation »

« Cela » : humus formé par l’effritement et l’évaporation de nos rêves – diurnes autant que nocturnes ¬–, et que viennent féconder les songes ainsi qu’une abeille féconde les fleurs où elle butine. Les songes, montés (ou descendus ?) des confins du visible.

Sylvie Germain, « Fabulation », Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.