Dumerchez

Contact

12 rue Miss Edith Cavell BP 80356

60312

Creil cedex

Eclats de vivre

1er mars 2007

Eclats de vivre

"Dans ta blanche amnésie
les nuages dociles
t’ont pris pour leur berger
vieil Arabe égaré
tout étonné d’entendre
le dialecte exotique
qui dut être le tien (…)"

Les fleuves du sixième sens

1er octobre 2006

Les fleuves du sixième sens

"Roses scellées
nervures du désert
filins
roses que l’on écoute"

Carnets de nul retour

1er octobre 2006

Carnets de nul retour

600 ex dont 30 sur Arches et Rivoli numérotés de 1 à 30, rehaussés à la peinture par Anne Slacik
ex courant 18 euros

Les pas de la pluie

1er décembre 2005

Les pas de la pluie

Juste là

1er décembre 2005

Juste là

Vignette de couverture de Gregory Masurovsky.

D'où même la voix de Claude Adelen

1er novembre 2005

D’où même la voix de Claude Adelen

"même, cet amour pour une phrase
semblant un instant devoir amorcer
la possibilité d’une sorte de rajeunissement,
l’image ou l’idée d’une beauté, d’une émotion nouvelle
qui donnerait à son âme valeur plus grande"
Une simple consonance vocale,
L’âme. L’amour. Ou un accès
Au point muet de la langue. Un accent
Qui viendrait de l’intérieur du temps. S’il y avait
Un intérieur du temps comme un intérieur
Du corps, si les journées pouvaient s’ouvrir
Comme des chambres. Ou une phrase
Comme la respiration (…)

Coïmbra

1er octobre 2005

Coïmbra

"Le chant s’était tu
Ou quelque chose dans le chant
Come un enfant
Qui ne veut pas dire son secret
On ne trouvait sa trace
Qu’avec les épices légères
Pour le repas du soir"

Le silentiaire

1er septembre 2004

Le silentiaire

"Le poète vit d’expériences, d’expédients, d’expéditions passionnelles aux confins de l’irrévélé".

Vent contraire de Paul de Brancion

1er décembre 2003

Vent contraire de Paul de Brancion

Lorsque le soleil se couche derrière la montagne
Le contre-jour efface les visages, les contours des fentes
les ouvertures
le monde est un à-plat de lumière
qui s’agrandit démesurément
puis meurt de soi-même
Après, les lapins peuvent sortir en paix
brouter l’herbe de la nuit
et le monde respire
un corbeau rentre à son nid
une série de bruits nouveaux accède
à la vie
l’humidité monte du sol
le ciel s’établit au-dessus des arbres
qui s’obscurcissent à chaque (…)

Poème
de l’instant

If

If you can dream - and not make dreams your master ;
If you can think - and not make thoughts your aim ;
If you can meet with Triumph and Disaster
And treat those two impostors just the same ;

Et si tu peux rêver sans n’être qu’un rêveur
Et que tu peux penser sans n’être qu’un penseur,
Si Triomphe et Désastre croisent ton chemin
Et que face à ces pièges tu sais rester serein ; …

Rudyard Kipling, extrait de If