Du même auteur chez le même éditeur

Auteur : Jean-Pierre Verheggen

Du même auteur chez le même éditeur

Quand Isidore Ducasse, comte de Lautréamont décrète que « La poésie doit être faite par tous. Non par un », il faut évidemment entendre qu’elle sera fête, partouze et non parents.C’est clair. Bien sûr, tout cela est écrit en trompe l’oreille (mais on peint bien en trompe l’œil, n’est-ce pas ?) écrit disais-je, tantôt à la L’oreille et Hardy, de manière ludique voire franchement comique, tantôt encore en battant ouvertement pavillon, noir et anar, de Madame Morta. Entre les deux, des amis tous azimuses ; des langues bien pendables ; des brèves de compteurs (sic) quand ce n’est pas des blagues de carabins ; des bêtes pas si bêtes ; un poète qui parle en chien ou d’étonnantes rencontres linguistiques au sommet. Des révélations enfin, des secrets. Un peu comme si on apprenait soudain que Marat qu’on avait toujours cru assassiné, dans sa baignoire, par Charlotte Corday l’avait, en réalité, été par Alibert dans les sanitaires Porcher. La poésie est formidable, pas vrai ?

Paru le 1er mars 2004

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ted Hughes

The guide

When everything that can fall has fallen
Something rises.
And leaving here, and evading there
And that, and this, is my headway.

Ted Hughes, Cave Birds, Traduit de l’anglais par Janine Mitaud
Orphée, Éditions de la Différence, 1991.