Donner à voir

Contact

91 rue de Tripoli

72000

Le Mans

A mots gourmands

1er novembre 2011

A mots gourmands

Le poète Georges Jean a fêté ses 90 Printemps en 2011, avant de nous quitter.
Ses amis de Donner à Voir ont souhaité lui concocter ce petit florilège où l’amour de la vie, des chats, des rouges-gorges et des enfants se déguste "à mots gourmands".

Sous la guirlande les mots de Jean-François Forestier

1er octobre 2011

Sous la guirlande les mots de Jean-François Forestier

A tombeau ouvert
La cicatrice de l’avion
Sur un ciel endolori
La chemin
Vers où ?

Réflexion(s) de Philippe Dessauw

1er août 2011

Réflexion(s) de Philippe Dessauw

"Le miroir n’a qu’une vue
occuper tout l’espace
qui échappe encore."

Tango pour José

1er mai 2011

Tango pour José

Les mots de onze DàVistes rebondissent sur ceux de Millas-Martin pour donner ce Tango pour José, gymnopédiquement illustré par Yves Barré, histoire de célébrer ce jeune homme de 90 printemps !

Rêves de la main

1er mai 2011

Rêves de la main

Gestes graphiques d’Agnès Rainjonneau
"Forme du livre
Page froissée au creux des poings
Comme une ride à la parole…"

L’empreinte d’Etienne Jean Monnier

1er octobre 2010

L’empreinte d’Etienne Jean Monnier

Livre accordéon
Etienne Jean Monnier a écrit le texte de ce Tango (livre accordéon) qu’accompagnent les dessins d’Angeline Boymond

Un tour de plus

1er octobre 2010

Un tour de plus

"Doute
Dans le bus
En passant
Aubis
Crut bien voir
Un ibis
Qui croquait
Un biscuit
En haut d’un
Hibiscus
C’est pas sûr"

Un chant d'arbre de François Franchet

1er mars 2010

Un chant d’arbre de François Franchet

Echos graphiques : Huguette Cormier
"Mon guetteur de vitres
aux yeux de fortune
pour les soleils mendiants
mon arbre aux lierres des tempêtes"

Petit pays par Dominique Baur

1er octobre 2009

Petit pays par Dominique Baur

"Petit pays de ciels de verdure et de peu.
Passa, passe, passeront, les touristes et les grues,
deux fois l’an, qui se rendent ailleurs, en laissant
leurs bruits au passage."

Ecorce visionnaire

1er octobre 2009

Ecorce visionnaire

"Pays où la nuit est tombée
oignons et olives
abondance de monde
comme autrefois
mais la maison dans les pins a brûlé
pays de peu de ferveur, tué sous les bombes,
et pourtant parfumé d’écorces d’oranges
assailli de martyrs et de cigales secrètes"

Poème
de l’instant

Claude Michel Cluny

Odes Profanes

Tout déjà était en toi
même l’âpre saveur des paroles des morts
Avec sur ta bouche close
leur goût d’indicible sel.
Mais empare-toi de l’absence et ose
Va avance aveugle et seul
Toute flèche aime sa cible.
L’enfance le sait qui, libre
(habiter Nulle Part est le plus sûr)
déchire sans innocence
son invisible futur.

Claude Michel Cluny, Odes Profanes, Éditions de la Différence, 1989.