Dernier télégramme

Parce que la poésie est l’un des derniers lieux d’où la langue et le langage peuvent émettre des signaux

Parce que nous pensons qu’il peut y avoir des espaces d’échanges véritables

Parce qu’il nous faut être vivants et participer au vivant

Dernier Télégramme se veut un lieu possible d’échanges d’où la poésie peut se diffuser et rappeler le vivant au vivant

Plus d’informations sur leur site internet

Contact

27 rue Aigueperse

87000

Limoges

Inspection généralisée (une pandémie ?)

1er septembre 2015

Inspection généralisée (une pandémie ?)

Des siècles s’achèvent et des siècles commencent, la barbarie criminelle, assassine puis suicidaire, a triomphé de toutes les autres cultures avant de disparaître. Le fer rouille, s’effrite, les croûtes s’éparpillent et le fer se dissout dans de nouvelles plantes monstrueuses et sauvages. Il en est de même pour les autres métaux. Il en est de même pour les autres solides d’artifice : verre et plastique, chiffons et papier. De même pour les autres matériaux, plus ou moins radioactifs inventés et (…)

Ouste N°23

1er mars 2015

Ouste N°23

À l’image du festival Expoésie, dont elle constitue le support-papier, la revue OUSTE prône la rencontre entre poésie et art actuel. Fraîcheur, iconoclasme : la création en direct, sans essoufflement ni afféterie.

Bel échec d'Édith Azam et Jean-Christophe Belleveaux

1er septembre 2014

Bel échec d’Édith Azam et Jean-Christophe Belleveaux

Deux personnes se croisent et écrivent conjointement cet ensemble de vingt poèmes. Elles se tutoient et elles s’interrogent. Elles avancent de concert, se parlent, ne comprennent pas pourquoi il existe et demeure ce "bel échec" humain. Qu’est-ce qui se passe pour que l’homme tende ainsi vers sa propre déconstruction et sa propre destruction ? Et dans un même temps peut-être pourrait-il se sauver par la langue, le verbe, cette permanente question de la construction de soi par la possibilité de dire (…)

La sardane d'Argeles

1er mars 2014

La sardane d’Argeles

La poésie a aussi un devoir de mémoire. En 1939, talonnés par les troupes franquistes, cinq cent mille républicains espagnols arrivent à la frontière française, où les attendent l’horreur des camps de concentration, la mort par maladie, et bientôt pour beaucoup d’entre eux, la déportation en Allemagne nazie.
Ce long poème, au nom évocateur de La Sardane d’Argelès, se déroule dans la communion d’un souvenir. Serge Pey a voulu réunir dans ce texte, reposant sur le rythme d’une sardane, son ami le peintre (…)

Dialectique de la Tour de Pise

1er février 2013

Dialectique de la Tour de Pise

Anthologie sélective regroupant nombre de textes parus en revue ou entendus lors de performances, Dialectique de la tour de Pise est en soi un livre exceptionnel retraçant la carrière et la pensée poétique/politique de Serge Pey. Il qualifie cet ensemble de textes de la sorte : Notes et poèmes politiques pour le mouvement général de libération en période de crise de la société d’oppression et réflexions sur le rapport de force avec l’ennemi dans le contexte d’une société globalement (…)

Paysages incertains d'Alexandre Rolla

1er janvier 2013

Paysages incertains d’Alexandre Rolla

Alexandre Rolla approfondit dans ce texte poétique les préoccupations qui lient l’ensemble de ses travaux : les relations entre paysage et pays, temps local et temps global, localisme et universalisme.

VOUS DANS LA MONTAGNE USTED EN LA MONTAÑA

1er octobre 2012

VOUS DANS LA MONTAGNE USTED EN LA MONTAÑA

VOUS dans la montagne est un récit poétique fragmentaire.
Mais il est aussi narratif. Une situation originelle y est dépeinte et soumise à évolution voire dénouement : le personnage (qui est le « vous ») incarne un guérilléro dans les montagnes qu’on devine du Sud-Est mexicain. Blessé, il évolue et chemine à travers les forêts et les montagnes, du marxisme révolutionnaire vers le communautarisme indigène. De la lutte armée vers l’écriture.
Cette édition propose de découvrir le texte de Franck Doyen en (…)

Chants électro-néolithiques pour Chiara Mulas

1er septembre 2012

Chants électro-néolithiques pour Chiara Mulas

Ce livre de Serge Pey prend place dans l’anthologie universelle de la poésie amoureuse. Il poursuit le chemin illuminé de Nadja d’André Breton, du Roman de la rose, de l’amour courtois médiéval ou du Fou d’Elsa de Louis Aragon. Écho majeur de la Vita Nuova de Dante Alighieri, cette épopée célèbre une poétique du monde. Chiara Mulas, performeuse et scénographe, plasticienne, poétesse de l’art vidéo, dont les chemins de création parcourent la planète, est la destinataire de cet opéra magique et sonore. En elle, (…)

<i>Petite ourse de la pauvreté</i>

1er mars 2012

Petite ourse de la pauvreté

Les poèmes de Petite Ourse de la Pauvreté ont été écrits entre 1987 et 2007. En vers justifiés, ils rendent hommage à sept personnages ayant vécu dans le Pas-de-Calais. C’est Ivar Ch’Vavar, éditeur et poète vivant, qui, au long des années, m’a suggéré d’écrire la plupart des textes composant cette anthologie. On y rencontrera le romancier Georges Bernanos et son héroïne Mouchette, mon grand-père Fleury Verbrugghe, Benoît-Joseph Labre, saint patron des inadaptés sociaux, et les deux peintres, figures majeures (…)

La confusion de Faust

1er mars 2011

La confusion de Faust

"Tu ne liras ici
rien de mon
quotidien, je
n’ai pas de plaisir à vivre. C’est
mon absence qui s’écrit là."

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.