Dans le Morde de Dominique Dou

Dans le Morde de Dominique Dou

De l’ivresse

Je vous attends -
au tournant -
je vous autorise mais
je me brise en attendant - mais
je vous attends je suis seule à vous attendre -
pour vous je secoue -
je n’attends ni le noir ni la patmo -
c’est là.
J’attends votre compagnie -
je l’entends la pâte qui lève
comme le bon pain j’attends contre
l’ivraie qui rend le livre -
mettez-moi au courant des ivres
branchez-moi branchez-vous sur
moi je vous autorise à me secouer
supérieurement -
ce n’est pas assez je sais -
c’est là je l’entends
venez là où j’entends - me laissez pas
seule - devant -
compagnez-moi dans le désir supérieur
faites pâte avec moi
levez avec moi levez -
ce qui peut l’être -

qui peut l’être en compagnie
intérieurement levée
intimement étirée
certainement pétrie
par vos mains disparues compagnes -
hautes en désir -
beaucoup peu haute fois l’être
maintes fois l’être -
demandé - prié personnellement
séparé de ce qui encombre -
j’attends dans l’air supérieur de monter -
vers vous.

Paru le 1er mars 2013

Éditeur : Dumerchez

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Françoise Ascal

L’obstination du perce-neige

Désir violent de me désencombrer, dans le réel comme dans le symbolique.
Insomnie.

Françoise Ascal, L’obstination du perce-neige, Al Manar éditions, 2020.