Dans le Morde de Dominique Dou

Dans le Morde de Dominique Dou

De l’ivresse

Je vous attends -
au tournant -
je vous autorise mais
je me brise en attendant - mais
je vous attends je suis seule à vous attendre -
pour vous je secoue -
je n’attends ni le noir ni la patmo -
c’est là.
J’attends votre compagnie -
je l’entends la pâte qui lève
comme le bon pain j’attends contre
l’ivraie qui rend le livre -
mettez-moi au courant des ivres
branchez-moi branchez-vous sur
moi je vous autorise à me secouer
supérieurement -
ce n’est pas assez je sais -
c’est là je l’entends
venez là où j’entends - me laissez pas
seule - devant -
compagnez-moi dans le désir supérieur
faites pâte avec moi
levez avec moi levez -
ce qui peut l’être -

qui peut l’être en compagnie
intérieurement levée
intimement étirée
certainement pétrie
par vos mains disparues compagnes -
hautes en désir -
beaucoup peu haute fois l’être
maintes fois l’être -
demandé - prié personnellement
séparé de ce qui encombre -
j’attends dans l’air supérieur de monter -
vers vous.

Paru le 1er mars 2013

Éditeur : Dumerchez

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.