D’où même la voix de Claude Adelen

D'où même la voix de Claude Adelen

"même, cet amour pour une phrase
semblant un instant devoir amorcer
la possibilité d’une sorte de rajeunissement,
l’image ou l’idée d’une beauté, d’une émotion nouvelle
qui donnerait à son âme valeur plus grande"

Une simple consonance vocale,
L’âme. L’amour. Ou un accès
Au point muet de la langue. Un accent
Qui viendrait de l’intérieur du temps. S’il y avait
Un intérieur du temps comme un intérieur
Du corps, si les journées pouvaient s’ouvrir
Comme des chambres. Ou une phrase
Comme la respiration du jardin. Ecrite
Sur le parfum des pivoines. Et qui s’envolerait
D’un livre dont on s’évente.

Paru le 1er novembre 2005

Éditeur : Dumerchez

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Flory

Sur le ton exact du désir

À l’idée d’atteindre la fin
d’une ligne
il prétend que des vertiges
lui viennent

un baiser qui se dérobe
une robe impossible à déboutonner

Selon lui,
c’est dans la marge
que les poèmes s’écrivent le mieux

Emmanuel Flory, Sur le ton exact du désir, Éditions Rougerie, 2008.