D’ici, de ce berceau

Auteur : Hélène Sanguinetti

D'ici, de ce berceau

Une naissance, peut-être, aurait eu lieu dans un pays sans nom : sur ce berceau des fées se seraient penchées, à l’ouverture, et des voix se seraient élevées, vagabondes, magiciennes, archaïques intemporelles - voix de soeurs, de passantes, de marmots, d’amants, d’ancêtres…ellant des femmes, paysannes ou magiciennes, jamais jeunes toujours vieilles, enfants, passants, ancêtres…
Tour à tour aérienne et scandée, chuchotante ou criée - à l’image de ses strophes qui s’élancent et refluent à l’assaut de la page - la partition d’Hélène Sanguinetti fait alterner une série d’ adresses dont la parole monte on ne sait d’où, apostrophant des êtres lumineux et sombres, les yeux tournés sur une mer ou vers un ciel seuls susceptibles de les absoudre, à défaut de les sauver.

La dédicace dl’auteur sur les sites www.franceinetr.com , www.franceinfo.com , www.franceculture.com

Paru le 18 avril 2003

Éditeur : Flammarion

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

À la verticale

Quand même le ciel serait lacéré
par nos ombres meurtrières,

recousons-le avec les fils ténus,
et même usés, de nos poèmes

à la verticale de l’hiver comme de l’été
traversés de vents contraires,

gonflés d’une irréductible confiance
en l’impossible advenue.

Réginald Gaillard, Hospitalité des gouffres, « À la verticale », Éditions Ad Solem, 2020.