D’encre de fer et de feu de Louis Krémer

D'encre de fer et de feu de Louis Krémer

Lettres à Henry Charpentier (1914-1918)

Présentation et notes de Laurence Campa.

Louis Krémer né en 1883 écrit ces lignes en octobre 1916 lors de la bataille de Verdun. Il a écrit ces lignes pleines de révolte, d’ironie et de stupeur à son ami d’enfance, le poète Henry Charpentier.

Paru le 1er novembre 2008

Éditeur : La table ronde

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.