D’asile en exil

Auteur : Max Alhau

D'asile en exil

Nous allons d’asile en exil dépourvus d’itinéraire, seulement soucieux de parcourir des lieux sans souhaiter nous les approprier. Pourtant, au cours de ces marches, ces lieux avec leurs paysages nourrissent nos rêves, notre mémoire, nous entraînant sans cesse au-delà. Et en contemplant ce qui nous entoure, nous finissons par oublier notre absence future, par comprendre notre destin : nous nous savons solidaires de ces espaces, nous devinons que l’infini est à notre portée. Dans ces poèmes d’un lyrisme discret, c’est le désir d’approuver le monde, d’en célébrer la plénitude qui s’inscrit en toutes lettres.

Illustrateur : Pascal Hemery

Paru le 1er mars 2007

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ludovic Janvier

Bientôt le soleil

« Je ne cherche pas l’essor, l’oubli, la grâce, je sais qu’ils me sont impossibles. Et d’ailleurs je ne le voudrais pas. L’ange me fait peur. Non, je cherche la présence et le poids, ou plus exactement la présence me cherche, le poids me trouve, le poids sur moi de la lumière comme un mur, la présence à plein regard de la mer qui fait masse ou du feuillage hanté par le ciel. De sorte que les jours de timidité, ou de trop fort vouloir, je reste pris dans la glu du moment, prisonnier du trop plein jusqu’à la nausée. Les jours de décision, j’allais dire de légèreté mais ne te vante pas, je vois sortir de moi une réponse, plus ou moins claire, plus ou moins simple, plus ou moins forte. Content ? Non, jamais content. Mais, quand même, content. »

Ludovic Janvier, Bientôt le soleil, Flohic Éditions, 1998.