D’asile en exil

Auteur : Max Alhau

D'asile en exil

Nous allons d’asile en exil dépourvus d’itinéraire, seulement soucieux de parcourir des lieux sans souhaiter nous les approprier. Pourtant, au cours de ces marches, ces lieux avec leurs paysages nourrissent nos rêves, notre mémoire, nous entraînant sans cesse au-delà. Et en contemplant ce qui nous entoure, nous finissons par oublier notre absence future, par comprendre notre destin : nous nous savons solidaires de ces espaces, nous devinons que l’infini est à notre portée. Dans ces poèmes d’un lyrisme discret, c’est le désir d’approuver le monde, d’en célébrer la plénitude qui s’inscrit en toutes lettres.

Illustrateur : Pascal Hemery

Paru le 1er mars 2007

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.