Courlon-sur-Yonne

Courlon-sur-Yonne (1232 habitants) est un village du Nord de l’Yonne, situé à quelques kilomètres de l’Ile-de-France. Les bords de l’Yonne offrent un cadre pittoresque, propice à la rêverie. La poésie est très présente dans l’activité déployée par la municipalité, sa bibliothèque municipale et l’école (qui participe chaque année à la quinzaine du Printemps des poètes).

Le promenoir poétique, inauguré en 2012, s’est enrichi de nouveaux panneaux poétiques. En 2014, le Conseil Général de l’Yonne a participé à la création de quatre d’entre eux. L’année 2017 a vu l’édition d’un recueil de poèmes choisis parmi ceux qui sont publiés chaque mois sur le site internet de la commune. Ce recueil, préfacé par le Président de l’Association des Maires de l’Yonne – avec une postface de Jean-Pierre Siméon- est dorénavant offert lors des mariages et parrainages civils.

En 2017, l’Association des Maires de l’Yonne a décerné une « Marianne de l’Yonne » à la municipalité pour son engagement culturel et particulièrement dans l’univers poétique.

Coordonnées :
Adresse : Mairie de Courlon-sur-Yonne
Place de la Mairie
89140 Courlon-sur-yonne

Contact : Monsieur Jean-Jacques Percheminier
Téléphone : 09 65 30 71 48
Email : jjpercheminier@gmail.com
www.courlon-sur-yonne.com – rubrique « Village en poésie »

Images

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.