Concert animal de Blanca Varela

de Blanca Varela (Pérou), traduit par François Michel Durazzo, collection Le Temps du rêve
réflexion parfois amère sur le temps qui passe et sur la mort, mais loin de sombrer dans le désespoir, c’est un cri qui dit l’urgence de vivre. Prix Octavio Paz, prix Roger Caillois.

Paru le 9 décembre 2019

Éditeur : Myriam Solal (Association des amis de l’Art négro-africain)

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Coplas

Il n’y a de chemins au ciel,
il n’y a de chemins en mer,
il n’y a de chemins sur terre
que pour seulement cheminer.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.