Concert

J'aurais préféré que nous fassions obscurité ensemble

28 mai 2020

J’aurais préféré que nous fassions obscurité ensemble

La compagnie Franche Connexion met en scène et en musique le recueil de poèmes écrits par Claire Audhuy après l’attentat du Bataclan "J’aurais préféré que nous fassions obscurité ensemble".
Le spectacle chemine morceau après morceau, le quartet piano-batterie-violoncelle-chant prend à bras le cœur ce poème d’amour relaye l’indicible. Sans fard et sans se poser de question Stéphane Titelein, barbu, ex rugbyman endosse avec délicatesse le personnage de cette femme abasourdie, oscillant de la douleur à (…)

29 mars 2020

Poésie sur l’herbe

Concert de violoncelle et lecture libre de poèmes sur le thème du courage précédé d’un brunch sur l’herbe et le regard perdu sur la mer.
Brunch sur l’herbe

25 mars 2020

Nii Ayikwei Parkes avec Guillaume Hazebrouck

Nii Ayikwei Parkes est né au Royaume-Uni en 1974, de parents ghanéens. Par son père, il est apparenté au poète Kofi Awoonor, dont il partage l’ascendance sierra léonaise. Poète, il est aussi romancier, nouvelliste et chroniqueur. Depuis 2006, il enseigne et anime des ateliers de poésie à l’université (Los Angeles, Southampton…) et a créé le premier centre de création littéraire à Accra en 2017. Son premier roman, Notre quelque part (Zulma, 2009) ainsi que son poème La moitié d’un citron vert (Isabelle (…)

SOIRÉE DU CENTENAIRE : ANDRÉE CHEDID, EN MILLIERS DE BATTEMENTS

20 mars 2020

SOIRÉE DU CENTENAIRE : ANDRÉE CHEDID, EN MILLIERS DE BATTEMENTS

Une soirée multiple pour fêter les 100 ans de la naissance d’Andrée Chedid.
De la chanson avec Joséphine Chloé et Anne-Marie Pédezert, lauréate et mention spéciale du Prix Andrée Chedid du poème chanté en 2018. La magie de l’Orient avec Noma Omran, chanteuse lyrique et compositrice syrienne.
Et bien sûr, de la poésie avec la lecture des textes inédits écrits dans le cadre de l’appel à poèmes lancé auprès d’auteurs contemporains, invités au fil des saisons de l’Espace Andrée Chedid :
Salah Al Hamdani, (…)

19 mars 2020

Journée de la poésie à l’UPPA

En mars prochain, la poésie sera à l’honneur à l’UPPA, car le printemps revient. Pour la deuxième année consécutive, les étudiants de Lettres Cinéma-Théâtre-Danse se lancent dans l’organisation d’un Printemps des poètes palois, cette fois-ci sur le thème du courage.
Plusieurs événements et activités viendront ainsi ponctuer le mois de mars sur le campus, à commencer par les boîtes à poèmes prêtes à recevoir vos plus belles productions poétiques… Des poèmes à exposer, à réciter, à chanter, à jouer…
Et le jeudi (…)

19 mars 2020

Jazz et poésie

Autour du livre de Philippe Méziat et Emmanuelle Debur, Histoire / histoires du jazz en Aquitaine, des textes et des poèmes sur le jazz lus par le comédien Christian Loustau, avec des illustrations musicales par l’Affinity Quartet. Agitateur : Xavier Daverat.

15 mars 2020

FLORILEGE

FLORILEGE DE CHANSONS GEORGES BRASSENS ET DEMUSIPOEMES

14 mars 2020

HUMOUR & POESIE

SOIREE SPECTACLE ENTRE HUMOUR ET POESIE : CHANSONS, CONTES, SKETCHS, POEMES, MUSIQUES

14 mars 2020

Rroms : les Mille et Une Berges d’une diaspora, ou le courage d’un peuple

Il s’agit de fêter la poésie et la musique rromanis, mais également de commémorer le tragique exode des ancêtres du peuple rrom d’Inde, il y a mille et un ans : 1019-2020.
Une rencontre en poésie et en musique, notamment à l’occasion de la parution du livre-évènement du Millénaire des Rroms : « Petite histoire du peuple rrom. Première diaspora historique de l’Inde », de Marcel Courthiade (éditions Le Bord de l’eau, en partenariat avec l’association Didattica, mai 2019). Cette publication consacre le premier (…)

CABARET POÉTIQUE : RYTHMES

14 mars 2020

CABARET POÉTIQUE : RYTHMES

Par Alain Batis, comédien, metteur en scène et Marilou Nézeys, pianiste.
Andrée Chedid écrit Rythmes à plus de quatre-vingts ans. Alain Batis l’a rencontrée en 2003 alors qu’il préparait la création de l’une de ses pièces de théâtre Le Montreur. C’est à cette période qu’elle lui avait dédicacé Rythmes dont il nourrit depuis le désir de lire les poèmes en public.

Poème
de l’instant

Rivages oubliés

Nous sommes devenus des noms innombrables
Immigrants ensemble
Les vêtements de la parole sont à présent secs
Et pour les sanglots
Le voyage Accroche des pinces à linge
Là-haut
Sur les cordes du vent.

Gebran Saad, Rivages oubliés, traduit de l’arabe (Syrie) par Antoine Jockey, Éditions LansKine, 2019.