Coeur tellurique de J. A ; S. Lopito Feijoo K

Coeur tellurique de J. A ; S. Lopito Feijoo K

Traduit du portugais (Angola)

Héritière de la parole ancestrale des griots, mais aussi des grandes voix africaines du si ècle dernier, la poésie de J.A.S Lopito Feijóo est, comme le dit Gabriel Okoundji dans sa préface, "un chant qui résonne gravement sur les territoires de l’Angola, s’indigne, interpelle, pointe du doigt l’évidente évidence que l’œil peine à voir, témoigne avec vigueur et élan du mystère de la faune et de la flore que délivre la forêt touffue du Bassin du Congo, invoque à voix nue les bruissements qui détournent le murmure de l’homme"… Le lecteur de Cœur tellurique est donc invité "à entendre battre autrement le pouls de l’identité nègre" à travers "l’émotion capitale" qui émane d’une poésie dont le "verbe porte le souffle" selon la cadence du rythme du tam-tam.

J.A.S. Lopito Feijóo K. est né en 1963 à Malanje (Angola). Il a étudié le Droit à l’Université Neto de Luanda et fut député à l’Assemblée Nationale de la République d’Angola.

Poète et critique littéraire, il a enseigné la littérature angolaise. Il est membre fondateur de la BJLL (Brigada Joven de Literatura de Luanda) et du Collectif des travailleurs littéraires OHANDANJI, ainsi que de l’Union des Écrivains Angolais (UEA). Il est actuellement présiedent de la SADIA (Société Angolaise du Droit d’Auteur), et dirige la Gazeta do Aurores, organe de cette institution. Membre correspondant de différentes académies étrangères, il collabore à des publications d’Angola, Portugal, Espagne, Brésil, États-Unis, Mozambique, Nigéria, etc.

Cœur Tellurique est son premier ouvrage à paraître en français.

Paru le 1er septembre 2014

Éditeur : Fédérop

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Louis-Philippe Dalembert

Cantique du balbutiement

j’erre dans paris vide
de nos rires de notre frénésie
absent de notre absence
le soleil de printemps
rayonne inutile
déchu de nos flâneries
des baisers des amants
et de leurs mains complices
le long du canal saint-martin

Louis-Philippe Dalembert, Cantique du balbutiement, Éditions Bruno Doucey, 2020.