Coeur citadelle de Pierre Lepère

Coeur citadelle de Pierre Lepère

Les bois proches de la pluie
N’ont plus la même couleur
Exilé l’or du voyage
Défraîchi le vert nouveau
Ils boivent au bleu d’oubli
Qui rôde et ruse à l’envi
Sous leurs ombrages de rose
L’air décrit vers la lisière
Un éclair en italiques
D’intelligence avec l’aube
Ta voix seule en est la cause
Et mon silence ravi
Dans la fuite du temps gris
En est le songe à demi

Paru le 1er mai 2008

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Les quatre coins du cœur

Un garçon qui, avec le courage des simples, aimait ce qu’il désirait, admettait ce qui l’émouvait, bref, s’y livrait sans se débattre. Naïvement, comme plus personne – ou si peu – n’en avait la possibilité, le courage ou la simplicité en ce siècle.

Françoise Sagan, Les quatre coins du cœur, Éditions Plon, 2019.