Claire Malroux

Claire Malroux est née à Albi. Enfant, elle quitte rapidement le sud de la France pour s’installer avec sa famille à Paris.
Claire fait ses études à l’École Normale Supérieure puis part pour un séjour en Angleterre qui sera à l’origine de sa connaissance de l’anglais et de la poésie anglaise. C’est en 1983 qu’elle découvre vraiment en profondeur l’œuvre d’Emily Dickinson ce qui aura pour double effet de l’engager dans la traduction de ses œuvres (chez l’éditeur José Corti) mais aussi de la confirmer dans sa vocation de poète, alors même qu’elle avait auparavant écrit trois recueils (sous le nom de Claire Sara Roux).
Elle mène aujourd’hui une double carrière de traductrice et de poète, vit à Paris et à Cabourg.
Elle est lauréate du Prix Maurice Edgar Coindreau, du Prix Laure Bataillon et du Grand Prix National de la Traduction en 1995.
Elle est membre du Comité de rédaction de la revue PO&SIE, du jury du prix Nelly Sachs (traduction de poésie) et du jury du Prix de la Vocation Bleustein Blanchet (poésie) .

Bibliographie

Poésie et essais
(sous le nom de Claire Sara Roux)

  • Entre nous et la lumière, Éditions Rougerie, 1992.
  • Aires, Éditions Rougerie, 1985.
  • Au bord, Éditions Rougerie, 1981.
  • Les Orpailleurs, Éditions Rougerie, 1978.
  • A l’arbre blanc, Éditions Rougerie, 1968.

(sous le nom de Claire Malroux)

  • Chambre avec vue sur l’éternité, Éditions Gallimard 2005.
  • Ni si lointain, Éditions Le Castor Astral, 2004.
  • Reverdir, Éditions Rougerie, 2000.
  • Suspens, Éditions Le Castor Astral, 2001.
  • Soleil de jadis, préface d’Alain Borer, Éditions Le Castor Astral, 1998.

Principales traductions de Claire Malroux :

  • Marilyn Hacker, La rue palimpseste, Éditions de la Différence, 2004.
  • Elizabeth Bishop, Un printemps froid, Éditions Circé, 2003.
  • Wallace Stevens, Harmonium, Éditions José Corti, 2002.
  • Emily Dickinson, Avec amour, Emily, lettres aux amies intimes, Éditions José Corti, 2001.
  • Emily Dickinson, Quatrains et autres poèmes brefs, Éditions Poésie/Gallimard, 2000.
  • Emily Dickinson, Lettres au maître, à l’ami, au précepteur, à l’amant, Éditions José Corti, 1999.
  • Emily Dickinson, Une âme en incandescence, Éditions José Corti, 1998.
  • Elizabeth Bishop, Nord & Sud, Éditions Circé, 1996.
  • Hilda Doolittle, Le don, Éditions des Femmes, 1995.
  • Emily Dickinson, Poèmes, Éditions Belin, 1989.

Claire Malroux a également traduit C.K. Williams, Emily Brontë, Ian McEwan, Thomas Mac Guane, ainsi que l’essentiel de l’œuvre de Derek Walcott.