Christian Bobin

Né au Creusot le 24 avril 1951, Christian Bobin est un colporteur de magies quotidiennes. Dès la publication de ses premières plaquettes poétiques, il est apparu comme une voix évidente. Pourtant, il venait sans escorte, sans blindage théorique, sans corset rhétorique, sans aucun formalisme cousu de fil barbelé. Le scandale voulait qu’il ait précisément quelque chose à dire et que sa parole ait un goût de source, un goût de rosée, un goût de matin du monde.

Source : Gallimard

Bibliographie

  • La Nuit du cœur, Éditions Gallimard, 2018.
  • Le Plâtrier siffleur, Éditions POESIS, 2018.
  • Un bruit de balançoire, Éditions L’Iconoclaste, 2017.
  • La Prière silencieuse, photographies de Frédéric Dupont, texte de Christian Bobin, Éditions Gallimard 2015.
  • Noireclaire, Éditions Gallimard, 2015.
  • La Grande Vie, Éditions Gallimard, 2014.
  • L’Homme-joie, Éditions L’Iconoclaste, 2012.
  • Éclat du Solitaire, Éditions Fata Morgana, 2011.
  • Un assassin blanc comme neige, Éditions Gallimard, 2011.
  • Carnet du soleil, Éditions Lettres Vives, 2011.
  • Les Ruines du ciel, Éditions Gallimard, 2009. (Prix du livre de spiritualité 2010 Panorama-La Procure)
  • La Dame blanche, Éditions Gallimard, 2007.
  • Une bibliothèque de nuages, Éditions Lettres Vives, 2006.
  • Prisonnier au berceau, Éditions Mercure de France, 2005.
  • Louise Amour, Éditions Gallimard, 2004.
  • Le Christ aux coquelicots, Éditions Lettres Vives, 2002.
  • Paroles pour un adieu, Éditions Albin Michel, 2001.
  • L’Enchantement simple et autres textes, préface de Lydie Dattas Poésie/Gallimard, 2001.
  • La Lumière du monde, Éditions Gallimard, 2001.
  • Ressusciter, Éditions Gallimard, 2001.
  • Tout le monde est occupé, Éditions Mercure de France, 1999.
  • La Présence pure, Éditions Le temps qu’il fait, 1999.
  • La Grâce de solitude, dialogue avec Christian Bobin, Jean-Michel Besnier, Jean-Yves Leloup, Théodore Monod, Éditions Dervy, 1998.
  • L’Équilibriste, Éditions Le temps qu’il fait, 1998.
  • Geai, Gallimard, 1998.
  • Mozart et la pluie suivi de Un désordre de pétales rouges, Éditions Lettres Vives, 1997.
  • Autoportrait au radiateur, Éditions Gallimard, 1997.
  • Donne-moi quelque chose qui ne meure pas, photographies en noir et blanc d’Édouard Boubat, textes de Christian Bobin, Éditions Gallimard, 1996.
  • Le Jour où Franklin mangea le soleil, illustrations de Saraï Delfendahl, Éditions Le temps qu’il fait, 1996.
  • Gaël Premier, roi d’Abimmmmmme et de Mornelonge, illustrations de Saraï -*Delfendahl, Éditions Le temps qu’il fait, 1996.
  • Une conférence d’Hélène Cassicadou, illustrations de Saraï Delfendahl, Éditions Le temps qu’il fait, 1996.
  • Clémence Grenouille, illustrations de Saraï Delfendahl, Éditions Le temps qu’il fait, 1996.
  • La Plus que vive, Éditions Gallimard, 1996.
  • Bon à rien, comme sa mère, Éditions Lettres Vives, 1995.
  • La Folle Allure, Éditions Gallimard, 1995.
  • L’Homme qui marche, Éditions Le temps qu’il fait, 1995.
  • Quelques jours avec elles, Éditions Le temps qu’il fait, 1994.
  • L’Épuisement, Éditions Le temps qu’il fait, 1994.
  • L’Inespérée, Éditions Gallimard, 1994.
  • L’Éloignement du monde, Éditions Lettres Vives, 1993.
  • Cœur de neige, Éditions Théodore Balmoral, 1993.
  • Isabelle Bruges, Éditions Le temps qu’il fait, 1992.
  • Un livre inutile, Éditions Fata Morgana, 1992.
  • Le Très-Bas, Éditions Gallimard, 1992. (Prix des Deux Magots 1993, Grand prix catholique de littérature 1993)
  • Une petite robe de fête, Éditions Gallimard, 1991.
  • La Merveille et l’Obscur, entretiens avec Christian Bobin, Éditions Paroles d’Aube, 1991.
  • L’autre visage, Éditions Lettres Vives, 1991.
  • La Femme à venir, Éditions Gallimard, 1990.
  • La Vie passante, Éditions Fata Morgana, 1990.
  • Le Colporteur, Éditions Fata Morgana, 1990.
  • Éloge du rien, Éditions Fata Morgana, 1990.
  • La Part manquante, Éditions Gallimard, 1989.
  • L’Enchantement simple, Éditions Lettres Vives, 1989.
  • Lettres d’or, Éditions Fata Morgana, 1987.
  • Dame, roi, valet, Éditions Brandes, 1987.
  • Ce que disait l’homme qui n’aimait pas les oiseaux, Éditions Brandes, 1986.
  • Le Huitième Jour de la semaine, Éditions Lettres Vives, 1986.
  • L’Homme du désastre, Éditions Fata Morgana, 1986.
  • Souveraineté du vide, Éditions Fata Morgana, 1985.
  • Le Baiser de marbre noir, Éditions Brandes, 1984.
  • Le Feu des chambres, Éditions Brandes, 1978.
  • Lettre pourpre, Éditions Brandes, 1977.

Dernières parutions