Choses d’hier je vous attends

Auteur : Jean Rivet

Choses d'hier je vous attends

Choix de poèmes (1961-2003)
Choses d’hier je vous attends, choix de poèmes 0961-2003) est une anthologie de l’œuvre poétique de Jean Rivet. Le choix a été opéré, pour le soixante-dixième anniversaire de l’écrivain, par l’un des préfaciers, François de Cornière. Dans ces textes, reproduits suivant la disposition typographique des éditions originales, Jean Rivet dit, avec les mots quotidiens, ce qui fait la vie d’un homme : les plaisirs, les afflictions, la femme aimée et les deuils, les petits bonheurs… Ce voisin de Jean Follain (pas seulement géographiquement) sait aussi chanter, on le verra, la banlieue de Paris, et sa musique ne serait pas désavouée par Carco. Hier ? Aujourd’hui ? Peu d’importance. Rivet revient sans cesse sur ses pas : il nourrit son présent de son passé et le lecteur ou la lectrice retrouveront avec nostalgie les traces des chemins qu’eux-mêmes suivirent ou, pour les plus jeunes, les sentes qu’ils aimeraient emprunter.

Paru le 1er avril 2004

Éditeur : Le Bretteur

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Jean-Pierre Verheggen

Courage / Courrèges

Rappelons-nous que la poésie se niche aussi
dans les voisinages, tant congrus qu’incongrus,
- voire crus ! - de mots parfois peu congénères
qui sommeillent dans le même dictionnaire !
Qu’on les réveille et voilà le substantif courage,
apparemment sans cousinage avec la poésie,
qui soudain s’accoquine, de manière inattendue,
avec André Courrège, le grand couturier,
inventeur , dans les années 60 de la jupe-culotte
qu’osèrent porter en rue de courageuses femmes
prêtes à affronter les quolibets, les regards
lubriques, les injures et autres harcèlements
machistes d’effrontés « passant qui passent »

Saluons donc, aujourd’hui plus que jamais,
ces « hirondelles printanières », ces militantes
avant-gardistes qui n’hésitèrent pas -ô avril ! -
« à se découvrir d’un fil » pour défendre

la Beauté et la Liberté poétique de leur corps !

Jean-Pierre Verheggen « Courage / Courrèges », inédit pour le Printemps des Poètes 2020